Réhabilitation de la médina de Fès

Les autorités marocaines avec le soutien de l’UNESCO et de la Banque mondiale organisent, du 31 au 2 juin prochain, une conférence des bailleurs de fonds et des donateurs pour le renforcement de la réhabilitation de la médina de Fès.
Dans cette zone de la capitale spirituelle, les maisons sont considérées comme des lieux de résidence mais aussi comme patrimoine historique. Et c’est dans le sens de sauvegarder ce patrimoine que le projet de réhabilitation de la médina de Fès a été confié à Ader-Fès. Depuis 1990, cette dernière a entamé les grandes opérations du programme de sauvegarde de la médina en mettant en place un système d’information géographique.
L’évolution de l’exécution des programmes de sauvegarde ainsi que l’engagement de plus en plus confirmé de la population, des collectivités locales, des autorités, des associations et d’autres intervenants dans le processus de sauvegarde, a conduit à la nécessité de faire participer les organismes de financement. Depuis le 2ème Colloque des villes du patrimoine mondial tenu à Fès en 1993, la Banque mondiale continue de porter un intérêt particulier à ce programme. Les études ainsi réalisées ont fait l’objet des missions d’évaluation de ces experts à plusieurs reprises. Des accords de prêt ont été conclus entre le Royaume et la Banque mondiale par lesquels l’institution financière mondiale accorde au Maroc des prêts et des dons pour le financement des composantes prises en charge par l’Etat.
Pour l’exécution de ces accords, une convention est convenue entre l’Etat, la commune urbaine Fès-Médina et la commune Urbaine Méchouar Fès-Jdid d’une part et Ader-Fès d’autre part. En vertu de cette convention, les trois parties confient à Ader-Fès l’exécution et le pilotage des projets à réaliser.
La prochaine conférence, souligne le directeur de l’Agence de réhabilitation de la médina de Fès (ADER), Fouad Serghini, connaîtra la participation de plus de 140 institutions et organisations nationales et internationales s’intéressant à la question du patrimoine. Le programme de manifestation qui se tient, a-t-il indiqué, parallèlement à la huitième édition du Festival des musiques sacrées, du 31 mai au 8 juin, et aux deuxièmes rencontres internationales de Fès, 1er au 5 juin, prévoit la présentation des projets réalisés, des interventions sur la réhabilitation de la médina, la visite des chantiers en cours de réalisation et des ateliers de travaux sur les projets de réhabilitation de Fès-Jdid, du développement social et communautaire, des infrastructures de base et de l’environnement ainsi que sur les monuments historiques. Et d’ajouter que ce programme comporte également une table ronde sur les villes classées patrimoine universel et leur évolution.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *