Renforcement du partenariat stratégique

M. Jettou, qui était accompagné de l’ambassadeur du Maroc en France, Hassan Abouayoub, a qualifié son entretien avec le chef de l’Etat français d’important. Dans une déclaration à la presse à la fin de cette audience, le chef du gouvernement marocain a indiqué avoir passé en revue tous les dossiers bilatéraux, notamment la coopération politique, économique et la question relative aux investissements, ainsi que le dossier de la lutte contre le terrorisme et des attentats de Casablanca.
À ce propos, M. Jettou a souligné que "le terrorisme est un problème qui se pose à tous les pays et que son traitement ne peut être qu’au niveau international, en particulier à travers une coopération entre les différents services", et s’est félicité de la coopération avec la France dans ce domaine. S’agissant du dossier du Sahara marocain, M. Jettou a déclaré avoir soulevé cette question avec le président français. "Parmi d’autres dossiers abordés, la question de l’intégrité territoriale du Maroc, notamment après les dernières propositions de l’Envoyé spécial du secrétaire des Nations Unies, M. James Baker". Sur cette question, le chef de la Primature a mis en relief le soutien de la France et de son président au Maroc.
À Matignon, le Premier ministre a eu des entretiens en tête-à-tête, avec son homologue français, Jean-Pierre Raffarin. Les deux responsables se sont ensuite réunis dans un déjeuner de travail. Dans une déclaration à la presse à l’issue de cette réunion, le chef du gouvernement marocain s’est félicité du soutien apporté par la France au Maroc et a fait état d’une convergence de vues entre les deux pays sur tous les sujets abordés.
Ainsi, sur le dossier du Sahara marocain, M. Jettou a déclaré avoir évoqué cette question à la lumière des dernières propositions de James Baker, envoyé spécial du Secrétaire général des Nations-Unies. "J’ai affirmé à mon homologue français que la solution politique est la seule que le Maroc pourrait accepter parce qu’elle garantit la souveraineté du Maroc et préserve son intégrité territoriale. Pour ce qui est des événements tragiques de Casablanca, M. Jettou a affirmé que "ce qui est arrivé à Casablanca peut arriver n’importe où. D’ailleurs, cela s’est déjà produit dans de nombreux pays. Nous, nous en faisons face avec beaucoup de détermination". À cette occasion, le Premier ministre s’est félicité de la coopération entre les services marocains et français.
Les deux chefs de gouvernement ont aussi abordé la préparation de la grande commission mixte. Prévue à Rabat les 24 et 25 juillet, cette cinquième réunion de Haut niveau, co-présidée par les deux Premier ministres constitue une étape importante de la rénovation de la coopération engagée entre la France et le Maroc, comme l’avait souhaité SM le Roi Mohammed VI et le président de la République Jacques Chirac. Cette réunion permettra aux deux pays de développer davantage leurs relations institutionnelles, économiques et culturelles dans un esprit de partenariat stratégique tel que voulu par les deux chefs d’Etat. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *