Restauration des kasbahs et ksours

Le directeur du Centre des Etudes et des Recherches Alaouites (CERA), Belkacem Chebri a indiqué récemment qu’une importante opération de restauration du patrimoine architectural du Tafilalet a été lancée, depuis la mi-janvier, à Ksar Alfida et la Kasbah de Moulay Abdelkrim (Rissani), et à Ksar Jrana (Erfoud).
Dans ce cadre, M. Chebri a souligné que les travaux de la deuxième tranche de restauration à Ksar Alfida, pour un montant de 800 mille dirhams, sont en cours. Cette opération vise l’aménagement de Dar Lakbira du ksar. Cet espace devra abriter, dans les cinq mois à venir, le premier musée régional du Tafilalet. Cette bâtisse, dont la fondation remonte au XVIIIe siècle sur ordre du sultan Moulay Ismaîl, est située à quatre kilomètres à l’est de Rissani.
Ces travaux, ajoute le directeur du Centre des Etudes et des Recherches Alaouites, constituent le prolongement d’une opération lancée au début des années 90 par le ministère des Affaires culturelles avec la contribution de l’Agence Nationale de lutte contre l’Habitat Insalubre (ANHI).
Ils s’articulent autour de plusieurs axes ; à savoir la consolidation des Fondations du Ksar, l’étayage de ses murs, le replâtrage des fissures avancées, la réfection de l’étanchéité et des planchers, la restauration des arcs, arcades et fenêtres, la réparation des escaliers, l’aménagement de l’évacuation des eaux de pluies et des eaux usées et l’implantation d’arbustes à l’intérieur du Riad. La deuxième opération de ce chantier de restauration, qui est estimée à un montant de deux millions de dirhams, a été lancée par l’Agence nationale de lutte contre l’habitat insalubre. Elle concerne la Kasbah de Moulay Abdelkrim, fondée au XVIIe siècle, située en face du mausolée Moulay Ali Chérif. Les travaux portent, notamment, sur la consolidation des fondations, le renforcement et le revêtement des murs délabrés, la réfection des planchers et de l’étanchéité et la reconstruction de la porte principale et du complexe d’entrée.
L’agence nationale de lutte contre l’Habitat insalubre s’engage également dans la restauration de Ksar Jrana (fondé au XVIIIe siècle), aux environs d’Erfoud. La première tranche de cette opération a été lancée depuis la mi-janvier, avec un montant de 800 mille dirhams.
Les travaux concernent l’évacuation des eaux pluviales et des eaux usées, la consolidation des fondations avec l’application d’un nouveau crépi, la réfection des fissures et des maçonneries endommagées et la surélévation des linteaux de quelques portes du Ksar.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *