Sahara marocain : Des congressmen US réaffirment leur soutien à l’initiative d’autonomie

Sahara marocain : Des congressmen US réaffirment leur soutien à l’initiative d’autonomie

Des figures emblématiques du Congrès américain ont appelé le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, à encourager l’actuel processus politique de négociations sur le Sahara, en tenant compte de l’initiative marocaine d’autonomie en tant que «base de tout règlement». «Nous exhortons Votre Excellence à encourager votre envoyé personnel, Christopher Ross, pour qu’il soutienne l’actuel processus politique de négociations sur le Sahara en tenant compte de l’initiative marocaine d’autonomie comme base de tout règlement», ont souligné ces congressmen dans une lettre adressée à Ban Ki-moon. En élaborant une telle proposition, «le Maroc a montré à la communauté internationale son engagement à résoudre cette question en mettant à la disposition des populations concernées des mécanismes leur permettant de gérer leurs propres affaires sous la souveraineté marocaine et partant endiguer la montée en puissance d’Al Qaïda dans la région», note cette lettre adressée au secrétaire général de l’ONU, à la veille des consultations du Conseil de sécurité pour le renouvellement du mandat de la Minurso. La lettre appelle, en outre, Ban Ki-moon à faire preuve «d’une extrême prudence afin de ne pas cautionner des tentatives visant à faire dévier le processus politique de sa trajectoire actuelle et à encourager toutes les parties à reprendre les négociations en toute bonne foi, dans le but d’aboutir à un règlement durable et mutuellement acceptable dans le cadre du plan marocain d’autonomie». Les congressmen US déplorent, par ailleurs, «les souffrances qu’endurent des milliers de personnes dans les camps de Tindouf en Algérie, dont les droits à la dignité, à la liberté de mouvement, au travail et à la liberté d’expression sont quotidiennement foulés du pied». «C’est pour mettre fin aux souffrances de ces populations et à un conflit qui n’a que trop duré que le Maroc a soumis à l’ONU, en 2007, la proposition d’autonomie dans le but de relancer les négociations et de les faire sortir de l’impasse», poursuivent les signataires de la lettre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *