Sahara marocain : Mustapha Salma essuie des tirs lors d’une tentative d’évasion

Sahara marocain : Mustapha Salma essuie des tirs lors d’une tentative d’évasion

Le militant sahraoui Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud a essuyé des tirs lors d’une tentative d’évasion du calvaire physique et psychique auquel il est soumis, dans son lieu de détention depuis cinq semaines, par les milices du Polisario et les autorités algériennes, a annoncé, samedi 30 octobre, la le Comité d’action pour la libération de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud. Le Comité précise que la famille du militant sahraoui a reçu des informations selon lesquelles M. Salma Ould Sidi Mouloud, qui souffre de blessures au niveau de la jambe, a essuyé des tirs de ses geôliers lors de cette tentative d’évasion. Le Comité s’est dit profondément préoccupé par cette tournure dangereuse et exprimé ses craintes des représailles ou des menaces d’attenter à la vie d’Ould Sidi Mouloud, tout en appelant à l’ouverture d’une enquête urgente sur les circonstances des tirs qu’a essuyés Mustapha Salma en mettant sa vie en péril. Il a dénoncé la torture et les pressions auxquelles il est soumis pour le contraindre à renoncer à sa position favorable au plan d’autonomie présenté par le Maroc, en tant qu’unique solution sérieuse pour mettre un terme au conflit sur le Sahara. Le Comité a aussi dénoncé l’interdiction par les autorités algériennes et le Polisario à la famille de Mustapha Salma de lui rendre visite et leur impute la responsabilité entière de sa sécurité physique. A ce propos, le Comité appelle également la communauté internationale et l’ensemble des instances et organisations des droits de l’Homme à intervenir d’urgence pour mettre un terme aux violations des droits de l’Homme et faire pression sur l’Algérie pour libérer effectivement Ould Sidi Mouloud et garantir ses droits d’expression et de mouvement et de retrouver sa famille dans les camps de Tindouf, au sud de l’Algérie. Dans un communiqué publié samedi, le Comité indique que depuis l’annonce mensongère de la libération du militant Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, les autorités algériennes et les milices du Polisario ne cessent de véhiculer des mensonges sur la concrétisation de cette annonce. Le communiqué précise qu’il s’agit d’une manœuvre pour gagner du temps en vue de le soumettre à la torture et porter atteinte à sa dignité pour le contraindre à renoncer à sa position de soutien du plan d’autonomie dans les provinces du Sud, proposé par le Maroc. Le Comité impute la responsabilité à l’Algérie et au Polisario pour l’état de santé physique et morale dans laquelle se trouve Salma Ould Sidi Mouloud à tel point qu’il ne peut plus parler ou se tenir debout, ajoutant que cette situation a profondément affecté son père, victime dernièrement d’un malaise lors de son séjour à Washington. Par ailleurs, lors d’une conférence de presse samedi à Rabat, Moulay Ismaili, père du militant sahraoui Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, a exhorté la communauté internationale à intervenir pour mettre un terme au calvaire et à la torture infligés à son fils par les milices du Polisario avec le soutien de l’Algérie. Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud a été enlevé, le 21 septembre dernier, pour avoir publiquement exprimé son opinion favorable au plan d’autonomie présenté par le Maroc en tant que solution unique et pertinente pour le règlement du conflit du Sahara.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *