Sécurité routière : Des sessions d’éducation pour récupérer les points perdus

Sécurité routière : Des sessions d’éducation pour récupérer
les points perdus

Le ministère de l’équipement et du transport vient de procéder au démarrage des sessions d’éducation à la sécurité routière au profit des conducteurs condamnés par les tribunaux et aux personnes désirant volontairement récupérer les points perdus du permis de conduire. Dans un communiqué rendu public le vendredi 5 août , le département de Karim Ghellab précise qu’«en application des dispositions des articles 168,170 et 173 de la loi 52.05 portant code de la route, les personnes impliquées dans un accident de la circulation ayant provoqué des homicides ou des blessures involontaires sont condamnées par les tribunaux à suivre obligatoirement une session d’éducation à la sécurité routière». La session se déroule sur 3 jours consécutifs à raison de 7 heures par jour. Le ministère a fixé un tarif de 700 DH par stagiaire. Ces sessions ont été programmées au niveau de 26 instituts répartis sur 24 villes. Quelque 75 personnes ont déjà pu suivre leurs stages durant trois sessions ( 13, 19 et 2 août) à l’Institut national de formation dans les métiers du transport routier de Casablanca relevant de l’OFPPT. Parmi ces personnes, 36 ont été condamnés pour non-respect de la priorité, 6 pour non-respect de la distance de sécurité, 3 pour stationnement irrégulier, 2 pour dépassement défectueux, une personne pour non respect des conditions de croisement et une personne pour excès de vitesse. Le ministère de l’équipement et du transport tient à préciser que tout titulaire de permis de conduire peut suivre une session d’éducation à la sécurité routière volontairement pour récupérer ses 4 points perdus. Cela dit, la session est obligatoire dans trois cas précis: perte des 2/3 du capital des points du permis de conduire pendant la période probatoire, perte du total du capital des points du permis de conduire après la période probatoire et en cas de prononcé d’une décision judiciaire. Chaque titulaire d’un permis de conduire se voit attribuer un capital de 20 points pour les conducteurs titulaires d’un permis de conduire pendant la période probatoire de deux ans, et de 30 points quand ce document devient définitif.Ce capital est réduit de plein droit si le conducteur commet certaines infractions dont la liste est fixée dans les articles 99 et 100 du Code de la route. Pour la mise en œuvre de ces sessions, le ministère a préparé les supports didactiques requis pour ces stages et a procédé à la formation de 60 animateurs. Les séances porteront sur 7 thèmes majeurs : la réglementation, le code de la route, le permis à points, la sécurité routière, l’usager de la route et son comportement , l’usager de la route et son déplacement et l’accidentologie. L’objectif de ce programme étant de faire réfléchir le conducteur à la sécurité routière et à son propre comportement sur la route.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *