Séquestration de Mustapha Salma : l’élan de solidarité se poursuit

Séquestration de Mustapha Salma : l’élan de solidarité se poursuit

La mobilisation de la société civile autour de l’affaire Mustapha Salma ne cesse de se renforcer. Partout à travers le monde, les voix continuent de s’élever revendiquant la libération du militant sahraoui, Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, séquestré par les services secrets algériens depuis le 21 septembre dernier. Les participants à la Caravane de la fidélité à l’esprit de la Marche Verte ont condamné lors d’un sit-in de solidarité, observé samedi 6 novembre à Laâyoune, la tentative d’assassinat de Mustapha Salma. Les participants à cette Caravane ont appelé également la communauté internationale à intervenir d’urgence pour sauver la vie de Ould Sidi Mouloud et garantir son intégrité physique. Pour sa part, le président du Conseil consultatif des droits de l’Homme (CCDH), Ahmed Herzenni, a saisi le secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon pour la libération de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, dont «le sort et le lieu de détention restent inconnus». Dans une lettre adressée au secrétaire général de l’ONU, M. Herzenni a exprimé la grande préoccupation du CCDH concernant la situation de Mustapha Salma, soulignant que «de fortes raisons portent à croire que Mustapha Salma a été victime de graves violations de droits de l’Homme, dont la torture et le mauvais traitement, dans une ultime tentative de le pousser à revenir sur sa position», indique un communiqué du CCDH. Le président du CCDH a exprimé ses vives inquiétudes face aux menaces qui pèsent sur le militant sahraoui dont la vie semble en danger. Le Comité d’action pour la libération de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud (CALMS) a, quant à lui, annoncé avoir saisi, vendredi 5 novembre, à Madrid plusieurs organisations internationales sur le sort de Ould Sidi Mouloud. Ainsi, le comité a rencontré le responsable de la section espagnole d’Amnesty Internationale (AI), Alfred Cerdan, le président de la Ligue espagnole des droits de l’Homme, Francisco José Alonso Rodriguez, ainsi que la représentante du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) en Espagne, Maricela Daniel, indique un communiqué du comité. Lors de ces rencontres, le comité a souligné que le sort de Ould Sidi Mouloud «reste totalement inconnu» en dépit de l’annonce du Polisario de sa libération, mettant en exergue l’inquiétude de ses proches et des ONG de défense des droits de l’Homme. En France, plus de 2.600 personnalités françaises et marocaines ont signé une pétition pour la libération de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud. Cette pétition est actuellement en circulation en France à l’initiative du Collectif Solidarité International Pays d’Alençon (SIPA). Les signataires, issus de différentes régions de France, exigent la libération immédiate de Ould Sidi Mouloud. Les ONGs américaines de défense des droits de l’Homme, «Free my family now» (Libérez ma famille maintenant) et «Leadership Council for Human Rights» ont lancé, jeudi 4 novembre, à Madrid une campagne de solidarité internationale avec Mustapha Salma. Cette campagne de solidarité a été présentée à la presse espagnole et internationale, aux organisations non gouvernementales espagnoles et internationales, au cours d’un acte marqué par la présence du père de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud. En Italie, le Rassemblement démocratique des associations marocaines en Italie a également condamné énergiquement l’enlèvement de Mustapha Salma, soulignant que cet acte constitue une violation du droit international et une transgression de la liberté.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *