Service médical obligatoire: Nouveau mouvement de protestation à Rabat

Service médical obligatoire: Nouveau mouvement de protestation à Rabat

Ce mouvement de protestation, le deuxième du genre, est organisé à l'appel de la Commission nationale des médecins internes et résidents (CNMIR) et la Commission nationale des étudiants en médecine (CNEM) pour réclamer notamment "le rejet du projet de loi relatif au service médical obligatoire".

Les manifestants ont entamé leur marche du ministère de la Santé pour se rassembler devant le Parlement et scandé des slogans rejetant ledit projet de loi, appelant à l'amélioration des conditions de travail des médecins.

Ils brandissaient des pancartes sur lesquels on pouvait lire, entre autres, "Les étudiants en médecine du Maroc refusent le projet de loi" ou encore "Non au principe de l'obligation dans le service médical".

Ce mouvement de protestation regroupe l'ensemble des étudiants en médecine, représentant sept facultés et intervient pour réclamer l'augmentation des indemnités de fonction, l'amélioration des conditions de formation, l'augmentation de postes d'internat et résidanat ainsi que la hausse des salaires des médecins internes et résidents, a déclaré à la MAP, le président du Bureau des étudiants en médecine de Marrakech, Charaf Ziane.

Les ministères de la Santé et de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres avaient publié, lundi, un communiqué affirmant leur totale disposition à poursuivre un dialogue responsable et constructif concernant le service médical obligatoire avec l'ensemble des intervenants, jusqu'à parvenir à un consensus sur cette question.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *