Sit-in à Rabat contre une guerre en Irak

Le sit-in, organisé lundi dernier à Rabat, devant le siège des Nations-Unies, pour dénoncer les préparatifs des Etats-Unis pour une guerre contre l’Irak, s‘est déroulé dans le calme et sans problème majeur.
Contrairement au meeting, tenu dimanche dans la capitale, du comité national de soutien à l’Irak qui a connu des moments de perturbation, au niveau des organisations de jeunesse des partis politiques de l’USFP, de l’Istiqslal, du PPS, de la GSU et du PASD.
Et, paradoxalement, cette manifestation n’a pas bénéficié d’un intérêt particulier au niveau des organes de presse des partis concernés. Soulignons que ce mouvement anti-guerre fait suite à l’appel lancé par l’Union de la jeunesse arabe d’organiser des sit-in dans toutes les capitales arabes, à l’occasion de la présentation lundi devant le Conseil de sécurité du rapport des inspecteurs de l’ONU en désarmement.
A cette occasion, des membres du comité national ont remis une lettre au représentant de l’ONU au Maroc adressée à Kofi Annan pour exprimer la solidarité du comité avec l’Irak et protester contre une éventuelle agression qui viserait ce pays arabe. Le comité a également appelé à intervenir d’urgence pour activer les conventions internationales en vue de réaliser la paix dans le monde et garantir le respect des peuples.
Dans une déclaration à la presse, Abdellah Bekkali, secrétaire général de la jeunesse istiqlalienne et membre de l’Initiative de soutien au peuple irakien de la région de Rabat, a indiqué que ce sit-in réaffirme la position du peuple marocain et des peuples arabes qui rejettent toutes sortes d’agression contre un pays arabe. Il a dénoncé, dans ce cadre, «la tentative des Etats-Unis d’utiliser les Nations unies pour attaquer l’Irak résistant». Le secrétariat général de l’Union de la jeunesse arabe a, pour sa part, adressé une lettre à M. Annan l’exhortant à contribuer sérieusement à éviter le déclenchement d’une guerre dans la région. Le comité national de coordination des organisations marocaines de jeunesse regroupe la Jeunesse istiqlalienne, la Jeunesse socialiste, la Jeunesse ittihadia, le Mouvement de la jeunesse démocratique et la Jeunesse «avant- gardiste».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *