Soumaya Naâmane Guessous : «De leurs voyages en Occident, les Marocains reviennent avec des gadgets sexuels»

Soumaya Naâmane Guessous : «De leurs voyages en Occident, les Marocains reviennent avec des gadgets sexuels»

ALM : Le premier sex-shop dans le Monde arabe a ouvert ses portes au Bahrein. Qu’en pensez-vous ?
Soumaya Naâmane Guessous : C’est étonnant et surprenant pour un pays arabo-musulman d’ouvrir ce genre de commerce. Je trouve que cela correspond à un besoin d’une société qui s’est ouverte à la mondialisation sachant que le Bahrein est un pays où il y a des Arabes et des étrangers donc c’est normal qu’il y ait ce genre de commerce. Aujourd’hui, je constate qu’il y a une hypocrisie au niveau des comportements qui génère une sorte de schizophrénie chez les gens. Il faut noter également que la population des pays du Golfe adopte des attitudes sans inhibition quand elle est à l’étranger.

Comment expliquez-vous ce changement?
Ces pays du Golfe comptent sur l’attrait des touristes et des investissements étrangers. Ils créent des besoins à la population et cela entre dans leurs stratégies politiques et économiques. Pour ces pays, c’est un indicateur d’ouverture et c’est également une recherche d’un orgasme énorme, une recherche d’une sexualité pour réaliser ces fantasmes et ces désirs fantaisistes. C’est également pour raviver une sexualité sémillante dans le cadre du couple quand chacun s’ennuie d’une vie monotone. Je tiens à préciser aussi que tous les fantasmes sont encouragés et permis par l’Islam dans un cadre légitime. Donc, il y a absolument une grande liberté sexuelle.

La société marocaine a-t-elle besoin de ce genre d’initiative ?
La société marocaine est introvertie, mais en même temps elle est tolérante. De leurs voyages en Occident, les Marocains reviennent avec des gadgets sexuels dans leurs valises soit pour les utiliser dans le cadre du couple soit pour un usage individuel. Pour sa part, Internet a également créé de nouveaux besoins chez les gens. Certaines personnes sont prédisposées à atteindre une certaine volupté extrême avec Internet.

À votre avis, quel sera l’impact de l’ouverture de ces boutiques au Maroc?
C’est certainement un indicateur d’ouverture et de mondialisation comme je l’ai déjà mentionné. C’est aussi une opération de marketing pour une nouvelle consommation. L’ouverture de ce genre de commerce au Maroc attirera certainement l’opinion publique comme il sera également un sujet de débat. Cela va être également un plat pour les médias ( notamment la presse islamique) pour lancer la polémique. Mais, je constate que même si ce genre de commerce n’existe pas au Maroc, il y a des gens, surtout les femmes, qui ramènent des gadgets de l’étranger dans leurs valises en l’occurrence le «godemichet» et d’autres astuces sexuelles pour combler leur sécheresse sexuelle. En effet, pour moi ce n’est pas indispensable de prédisposer sur la modernité. Par contre, il faut développer la protection des mineurs et libérer l’avortement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *