Spécialiste de vols de vélomoteurs neutralisé

Les éléments de la police judiciaire de Hay Hassani-Aïn Chok ont mis fin aux agissements d’un spécialiste de vols de vélomoteurs. Son complice est activement recherché. Il s’agit de A.A, 25 ans, qui avait quitté les bancs de l’école dès la 6ème année de l’enseignement fondamental. Après quoi, il a rejoint un local de réparation de vélomoteurs. D’apprenti, il est devenu, au fil des mois, réparateur de vélomoteurs très coté,ce qui lui permettait de réclamer des indemnités conséquentes. Le «Maâllem» a refusé de lui augmenter son salaire. Il l’a alors abandonné pour devenir oisif. Au bout d’une année de chômage, il a rencontré, par hasard, un jeune de 20 ans qui demeure au douar Lahraouiyine, dans la périphérie de Casablanca. Ils sont devenus des amis inséparables. A.A a annoncé à son ami être réparateur de vélomoteurs en chômage. Confidence pour confidence, son ami lui avoue un secret. «Je suis un voleur professionnel de vélomoteur». Son nouveau ami lui explique qu’il s’agit d’une «profession» qui rapporte gros, malgré les risques. Le nouvel ami encourage A.A à s’engager avec lui dans cette voie. Passant à l’action, le duo commence à opérer dans divers quartiers casablancais notamment à Sidi Othman, Yasmina, El Qods et El Massira. Selon leurs déclarations devant les éléments de la police judiciaire, ils guettaient les personnes qui s’apprêtent à garer leur engin. Une fois le vélomoteur abandonné et son propriétaire éloigné, le duo brise son cadenas en utilisant une pince, pour aller le revendre à des tiers qu’ils disent ne pas connaître. Le duo a été présenté à la Chambre correctionnelle près le tribunal de première instance de Hay Hassani-Aïn Chok, poursuivi pour vol qualifié.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *