Système de suivi des nouveaux lauréats LMD

Se prononçant lors d’un point de presse, organisé à l’occasion de la  célébration de la graduation de la première promotion des titulaires de la  licence du nouveau système pédagogique LMD, le président de l’Université Mohammed V-Souissi Taieb Chkili  a déclaré que la nouvelle  réforme «a permis de passer d’un système obsolète et trop rigide, qui ne tenait pas nécessairement compte des besoins du marché, à un nouveau système en  adéquation avec les nouveaux besoins de la société».
«Aujourd’hui, a-t-il poursuivi, nous sommes arrivés à quelque 150 parcours  différents touchant tous les champs disciplinaires, avec une formation  orientée encore plus vers les besoins du marché et de l’auto-emploi».
Cette étape est marquée par la diversité des licences et parcours  professionnels proposés, a-t-il souligné, ajoutant que la licence dans le cadre de la LMD a permis à chaque établissement universitaire d’élaborer des parcours différenciés, en fonction des possibilités d’encadrement, et surtout en  fonction des besoins réels de l’économie et de l’apport amené par le  partenariat avec le milieu socio-économique.
«Cette réforme, qui n’a intéressé jusqu’à maintenant que les établissements à  accès ouvert (facultés de lettres, des sciences économiques, de droit et des  sciences), sera généralisée, au cours de l’année 2006-2007, à tous les types  d’établissements de formation universitaire», a-t-il ajouté.
A partir de septembre prochain, une «pépinière d’entreprises», regroupant les meilleurs projets d’étudiants, sera créée au sein de l’Université Mohammed V-  Souissi, en partenariat avec l’ANAPEC et le Centre régional d’investissement  (CRI) avec un engagement de financement de la Confédération générale des  entreprises du Maroc (CGEM)», a-t-il annoncé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *