Tamesna, un festival en guise d’échappatoire

Tamesna, un festival en guise d’échappatoire

A fréquenter Tamesna, une évolution au niveau des infrastructures est rapidement perceptible après le plan de relance consacré l’année dernière à cette ville. Quand même, il reste beaucoup à faire ! En attendant, ses habitants se cherchent une échappatoire à ces défaillances. Un désir exprimé, lundi, par le tissu associatif de Tamesna qui, avec l’appui d’Al Omrane et de partenaires, a eu l’idée de renouer avec le festival Tamesna après une 1ère édition qu’il qualifie de «réussie». Pour organiser cette manifestation, le choix des initiateurs s’est porté sur le 13 mars qui coïncide avec le 7ème anniversaire du lancement de cette ville par SM le Roi Mohammed VI. Une date mémorable pour les habitants de Tamesna !

Lors de cette 2ème édition qui s’étalera jusqu’au 16 mars et se tiendra sous le thème «Ensemble pour une ville citoyenne», il sera question de citoyenneté urbaine. «Ce concept est fondamental pour l’installation de l’Etat de droit. C’est aussi le fondement d’une nouvelle politique intégrant l’Homme dans le milieu urbain», a indiqué Miloud El Hachimi, président du tissu associatif du festival, lors d’une conférence de presse tenue lundi pour annoncer cet événement.

Interrogé par ALM sur le budget qui sera alloué à cette manifestation, M. El Hachimi a annoncé le chiffre de 550 mille DH. En organisant cette manifestation, les initiateurs désirent, selon le président, unifier les efforts pour faire de Tamesna une ville ouverte via une offre culturelle. Pour répondre à cet objectif, ils ont concocté un programme alliant réflexion et animation. Ainsi, jeudi 13 mars, une journée d’étude sera consacrée à «Ville nouvelle, citoyenneté urbaine» afin de tirer des conclusions qui seront traduites dans l’«Appel de Tamesna».

Une première aux yeux des organisateurs qui prévoient également d’organiser des ateliers sur la citoyenneté lors de ce festival. Le 2ème jour sera marqué par une visite ministérielle qui constituera, selon Abdelhakim Zidouh, DG d’Al Omrane à Tamesna, «une occasion pour discuter de l’état d’avancement du plan de relance». Aussi, ce festival sera marqué par l’octroi du prix citoyen d’une femme de la ville. Pas n’importe quelle femme ! Il s’agit de récompenser celle qui milite au quotidien pour sa famille.

L’humour et le chant ne seront pas en reste lors de ce festival. De quoi cibler les différentes couches sociales de Tamesna ! Pour faire le bonheur des habitants de la ville, l’association initiatrice a invité entre autre Nass El Ghiwane, Tagadda, Sada Charaf, Hassan Foulane, Abdelkhalek Fahid et de jeunes talents de la région. Le festival, qui sera aussi marqué par l’organisation d’une course cycliste, d’un carnaval, kermesse et marathon citoyen, rendra hommage à cheikha Zahra Kharbouaa, pionnière de l’Aita Zaarïa. Quant à la clôture, elle sera à caractère social puisque des personnes en situation de handicap se verront offrir des chaises roulantes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *