Tanger: Des fêtes de fin d’année sans l’habituelle animation de la corniche

Tanger: Des fêtes de fin d’année sans l’habituelle animation de la corniche

A Tanger, l’ambiance festive de fin d’année ne semble pas garder son rythme traditionnel. En raison des travaux de la démolition de quelque 28 établissements balnéaires de loisirs et de restauration en cours sur la corniche. Lancés vers la fin du mois de novembre dernier, ces travaux s’inscrivent dans le cadre du programme Tanger Métropole (2013-2017).

Parmi ces 28 établissements balnéaires concernés par cette opération, 25 d’entre eux ont déjà été rasés des lieux. A l’instar des autres projets, prévus dans le cadre de ce programme royal (dont une série a été achevée selon le calendrier préétabli), ces travaux vont bon train et s’ajoutent à ceux des parkings souterrains, qui sont en cours de finalisation. L’ensemble de ces chantiers vise la mise à niveau et le renforcement de la fluidité de cette zone, considérée comme l’une des plus fréquentées pendant toute l’année.  

Il est à rappeler que depuis l’annonce, en été dernier, de cette décision de démolition, les propriétaires de ces établissements balnéaires ont fait des pieds et des mains pour tenter de convaincre les autorités de repousser le lancement des travaux après les fêtes de fin d’année. Mais en vain. Ce projet a été mis en chantier à sa date et ce pour faire avancer d’autres travaux que connaissent les lieux, en particulier ceux du grand projet de reconversion de la zone portuaire Tanger-ville (situés non loin de la corniche), dont l’objectif est de faire de Tanger une des meilleures destinations mondiales du tourisme de croisière et de plaisance. Il y a lieu de signaler que sur l’ensemble des 28 établissements balnéaires, 12 d’entre eux – parmi lesquels les célèbres Miami Beach, le Pergola et Miramar- verront leurs locaux installer dans la zone touristique de Ghandouri.

Quant au Beach Club 555, dont les locaux n’ont pas encore subi les travaux de démolition, il sera transféré dans son ensemble dans la nouvelle marina de Tanger. Pour la même raison, Chellah Beach prévoit d’installer ses activités dans les jardins de l’hôtel Chellah, situé au niveau de la corniche. Le reste des établissements balnéaires sera reconstruit en contrebas en conformité avec le nouveau paysage balnéaire au centre-ville.

En attendant la réalisation de tous ces chantiers, visant en leur totalité le renforcement de l’attractivité de la destination tangéroise, les habitués de ces lieux sont privés de l’habituelle animation de fin d’année sur la corniche.

Ils doivent choisir d’autres endroits pour faire la fête. Du fait que les grands hôtels, les restaurants ou encore les discothèques de Tanger ont, comme à leur accoutumée, diversifié leurs menus et animations en vue de réaliser plus de chiffre d’affaires pendant cette période de l’année.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *