Tanger-Tétouan : 18 millions DH pour booster le secteur de l éducation

Tanger-Tétouan : 18 millions DH pour booster le secteur de l éducation

Tanger est engagée à développer ses structures éducatives. A cet effet, le secteur de l’éducation sera renforcé par la réalisation de 19 projets, prévus d’être répartis parmi les quatre arrondissements que compte la ville. D’un coût global de 18 millions DH, ces projets sont le fruit d’une convention de partenariat entre le ministère de tutelle et la wilaya de la région de Tanger-Tétouan, visant à rehausser le secteur de l’éducation, élargir l’offre éducative  et de réhabiliter et rénover des établissements scolaires de la ville.

Notons que la wilaya est engagée à financer ces 19 projets, et ce dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH). Cette convention permet en conséquence d’aider neuf établissements scolaires à Tanger de se doter chacun d’une unité de formation préscolaire, composée de deux salles de classe et deux espaces de jeu et repos.

Au même titre, l’école primaire de la commune rurale de Sidi El Yamani  bénéficie, quant à elle, d’un projet de construction d’une salle de classe pour les élèves de maternelle. Il s’agit aussi de la création  d’un centre d’éducation préscolaire et un autre spécialisé dans l’éducation non formelle et d’alphabétisation au quartier populaire et pauvre de Dhar Al Kanfoud dans l’arrondissement de Béni Makada. Cette convention permet la réhabilitation de deux écoles primaires de Khalid Ibn Al Walid et Hjar Sfar, situées respectivement à Ard Dawl  et à El Aouama Charkia.

Cette initiative vise aussi à encourager la lecture chez les élèves à travers la création d’une nouvelle bibliothèque dans l’école primaire Mohamed Hassan El Ouazani. Elle permet par la même occasion d’équiper deux autres espaces culturels du lycée Imam El Ghazali qualifiant et du collège Ibn Tofail, en ouvrages, documents et postes informatiques. L’école primaire Laâyoune bénéficie, quant à elle, de la réhabilitation de ses sanitaires.

Soulignons que la réalisation de ce programme d’appui à l’éducation permet «d’améliorer les infrastructures du secteur, de favoriser l’accès des enfants au préscolaires, en particulier dans les quartiers pauvres et d’apporter le soutien à leurs parents et à des élèves non scolarisés ou ayant arrêté leur scolarité à travers la réalisation du projet de la création du centre de l’éducation non formelle et d’alphabétisation à Dhar Al Kanfoud», selon les responsables de la délégation préfectorale de l’éducation nationale Tanger-Asilah.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *