Taza : Transfert de la décharge publique

Cette importante décision a été dictée par la large saturation du dépotoir sauvage, dit décharge Julien, situé à la périphérie de la ville et dont la mise en service remonte au début de 1940.
L’acquisition d’un terrain, en dehors du périmètre urbain, s’impose pour l’implantation de cette nouvelle décharge contrôlée, destinée à l’élimination d’environ 100 tonnes/jour de déchets produits par la ville qui compte quelque 170.000 habitants.
Selon une étude, 90 tonnes environ de déchets ménagers sont déversées, chaque jour, dans la décharge publique Julien, dont le site est inadapté en raison de sa proximité de la ville et de l’oued Larbâa.
L’absence d’un plan de gestion et de contrôle des quantités et de la nature des déchets entraîne de graves nuisances écologiques et socio-économiques, dont la dégradation des ressources en eau, notamment au niveau de l’Oued Larbâa, largement utilisé pour l’irrigation des terrains agricoles et le breuvage du bétail.
Les analyses effectuées sur des échantillons prélevés en aval de ce cours d’eau ont révélé que les divers paramètres de pollution (concentration en métaux lourds, en sel, en germes etc…) dépassent les normes admissibles pour l’irrigation et de loin celles admissibles pour que les eaux soient potables après une simple désinfection. En outre, les déchets de cette décharge saturée débordent sur les terrains agricoles et les voies d’accès. Et, lors des périodes de crues, ces déchets sont charriés par l’Oued Larbâa et disséminés dans les quartiers situés en aval de la décharge.
Dans le but de résoudre ce problème environnemental, une étude relative au choix du site pour l’implantation d’une nouvelle décharge contrôlée est menée actuellement à Taza, avec le concours des services compétents du secrétariat d’Etat à l’Environnement.
Trois principaux objectifs sont assignés à cette étude: l’établissement du diagnostic de la situation actuelle de la gestion des déchets ménagers en évaluant, notamment l’impact de la décharge actuelle sur l’environnement et sur les activités socio-économiques, le choix d’un site pour l’implantation d’une décharge contrôlée par la mairie de Taza en se basant, notamment, sur le « guide de présélection des sites des décharges contrôlées des déchets ménagers » établi par le Secrétariat d’Etat chargé de l’Environnement et la coopération Allemande (GTZ) et l’impact du site choisi de la future décharge sur l’environnement avec le souci constant de préserver, notamment, la qualité du sol, de l’eau et de l’air.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *