Témoignages

• «J’ai 56 ans et on vient de me diagnostiquer un ulcère suite à une gastroscopie que j’ai passée une il y a une semaine. J’appréhendais beaucoup le fait qu’on m’introduise un tuyau dans la bouche s’est stressant mais cela s’est bien passé. Je n’ai pas eu mal. Il faut surtout régler sa respiration et se détendre et ne pas avaler sa salive, la laisser couler le long de la bouche. Cela dure environ 10 à 15min. Résultat, maintenant, au moins, je sais pourquoi j’ai mal. La politique de l’autruche ne mène à rien qu’à aggraver les choses. Sinon mon médecin m’a conseillé le yoga ou les nouvelles méthodes chinoises, mais, moi je ne suis pas réceptive à cette gymnastique du corps et de l’âme, alors quand j’ai trop mal, je respire et j’inspire très fort. Cela me soulage un peu en plus de la marche à pied».

• «J’ai 29 ans, j’avais des symptômes très peu alarmant au début. Mais depuis 6 à 8 mois, après des repas lourds du genre asiatiques ou acides je vomissais tout comme si c’était une intoxication alimentaire. Il faut dire que depuis mes 20 ans, j’avais toujours des brûlures d’estomac, dues au stress et à un mauvais régime alimentaire, que je calmais avec des médicaments de fortune. Mais récemment, j’ai fait une hémorragie gastrique, à cause de mon estomac troué par deux ulcères. Je me vidais littéralement de mon sang en vomissant. Heureusement, les secours ont été rapides. Je conseille donc à tous ceux qui ont de légers symptômes d’aller faire une gastroscopie, ça coûte rien et ça risque de sauver une vie».

• «J’ai 45 ans et j’ai un ulcère. Je ne peux pas manger de sauce tomate, de pizza, de l’orange, du pamplemousse, de l’ananas, de la moutarde, du sodas, consommer de l’alcool, ou encore boire du café, sous peine de passer la nuit à l’hôpital. Bref, dans mon cas, tous les acides sont à éviter, l’assaisonnement au citron aussi, j’opte alors pour la vinaigrette toute prête du supermarché au lieu de la composition maison avec moutarde forte, vinaigre de vin et tranches de citron. Aussi, je ne tolère pas très bien la laitue. Et contrairement aux idées reçues, mon médecin m’a déconseillé les laitages qui sont à abolir en cas d’ulcère. Il m’a expliqué que l’arrêt de leur consommation avait résolu un cas de colopathie. Donc, attention à ce qu’on mange tous les jours en lui confiant des vertus qu’il n’a pas forcément».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *