Tournée de M. Jettou dans les régions inondées

En tournée dans les régions sinistrées par les dernières inondations, Driss Jettou, ministre de l’Intérieur, a tenu mercredi à Berrechid, une séance de travail avec les industriels de la ville consacrée à l’examen de mesures à mettre en oeuvre, à court et moyen termes, pour parer à la situation de la zone industrielle affectée par les chutes de pluies. Les eaux de l’Oued Boumoussa et des oued Tamdroust, Mzer et Elhaimer avaient inondé quelque 31 unités industrielles de la ville, qui en compte 85 employant 7500 personnes. Les dégâts matériels sont considérables. Ils sont estimés à plusieurs millions de dirhams rien qu’au niveau des unités industrielles touchées, même si aucune estimation officielle n’a été avancée pour le moment. Chafik Rachadi, président de l’Association des industriels de Berrechid (AIB) met à l’origine du problème, qui affecte tant la zone industrielle de Berrechid que la ville en entier, une insuffisance du système d’assainissement. Selon le président du conseil municipal de la ville, les études relatives à un système d’assainissement plus performant sont prêtes, mais le projet bute sur le manque de moyens, cette opération nécessitant une enveloppe de 32 milliards de centimes. Un plan d’action sera mis en place avec des interventions urgentes, notamment au niveau de la zone industrielle dont 80 % a été affectée par les inondations. Selon M. Rachadi, les opérations commenceront par l’évacuation des eaux au niveau des axes routiers de la zone pour permettre l’accès à certaines unités, ainsi que des eaux infiltrées à l’intérieur des unités industrielles inondées. Les autorités sont également à la recherche d’une solution technique provisoire de nature à éviter une reproduction du sinistre en cas de nouvelles précipitations fortes. Pour le moment, la contribution du ministère de l’Equipement sera mise à profit pour reconstruire les lits naturels d’évacuation des eaux autour de l’autoroute. Le ministre de l’Intérieur a exprimé sa disposition à appuyer la ville de Berrechid pour trouver les moyens de réaliser l’assainissement de la ville ne serait-ce que dans la première phase de l’opération qui nécessite plus de 12 milliards de centimes. Des engagements assortis à un encouragement des industriels de la zone de Berrechid à restructurer les unités affectées, et oeuvrer dans la perspective d’un prochain parc industriel intégré dans la ville. Le même scénario s’etait produit à la localité de Tamanar dans la province d’Essaouira, où le ministre de l’Intérieur s’était rendu mercredi matin. Les fortes précipitations ces derniers jours avaient causé la mort de cinq personnes dans la localité et entraîné des dégâts matériels importants. La délégation menée par le ministre a visité le quartier Mellah, situé dans la médina, où plusieurs habitations vétustes s’étaient effondrées lors des inondations de 1996. Les habitants du quartier, en grande partie des locataires à faible revenu, ont bénéficié de plusieurs actions de recasement et de relogement. Plusieurs études et actions de réhabilitation et de reconstruction du quartier ont été élaborées ou sont en cours de réalisation par les pouvoirs publics, des ONG et des organismes internationaux. L’Agence nationale de lutte contre l’habitat insalubre (ANHI) s’est proposée pour réaliser un projet pilote à ce niveau, mais le projet est suspendu à cause de problèmes d’assiette foncière avec les propriétaires. M. Jettou s’est également rendu à la baie d’Essaouira, où des tonnes d’éboulis et de troncs d’arbres provenant des forêts avoisinantes, ont été chariées par la crue de l’oued Qsob et déversées sur le littoral.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *