Tout savoir sur les malformations du pénis

Tout savoir sur les malformations du pénis

Les malformations du pénis au même titre que les troubles de l’érection constituent des sujets tabous dans notre société. Et pourtant la sexualité fait partie intégrante de notre santé. Beaucoup d’hommes éprouvent des difficultés à parler de leur sexualité et continuent à souffrir en silence alors que des traitements existent  et peuvent soulager leurs problèmes. «Jusqu’à présent, il n’existe au Maroc aucune étude sur ces malformations. On n’ignore le nombre de personnes pouvant être atteintes de ces anomalies génitales. Il en va de même pour ce qui est de la taille de la verge des Marocains. Nous nous référons aux études étrangères. A titre d’exemple, selon une étude italienne, la taille moyenne de la verge de la majorité des Italiens est de 12 à 13 cm sans érection», déclare à ALM, Pr Mounir Charif Chefchaouni, chirurgien urologue à Casablanca. Les malformations de la verge sont nombreuses (voir encadré). Au Maroc, la maladie de Peyronie, plus familièrement connue par courbure du pénis, est très fréquente. Cette pathologie se caractérise par la présences de plaques fibreuses dans le corps caverneux du pénis. Ces plaques entraînent une perte d’élasticité des tissus qui conduit à une courbure. Cette malformation peut survenir à n’importe quel âge. «Chaque semaine, je reçois plusieurs patients qui ont un pénis courbé. La plupart viennent à des stades très avancés. Cette courbure peut aller jusqu’à 90 degrés. L’homme ne peut plus avoir de rapport sexuel à partir d’une courbure de 40 degrés. La pénétration vaginale devient impossible» précise Pr Chefchaouni.  «Lorsque la déviation est peu importante, il existe plusieurs traitements en l’occurrence l’administration de testostérone, vitamine E, corticoïdes…Cela dit, ces médicaments sont peu efficaces. Dans le cas où la courbure est importante, l’intervention chirurgicale est prioritaire. L’opération consiste à corriger l’angulation de la verge», poursuit-il. A noter que cette chirurgie n’est pas sans risque. Elle peut engendrer des troubles de l’érection et une diminution de la taille du pénis. Autres cas fréquents au Maroc : les fractures de la verge. Douloureuses, celles-ci sont dues dans la plupart des cas à de faux mouvements lors de rapports sexuels «très dynamiques». Autrement dit, l’homme effectue un déplacement qui est soit trop rapide ou trop brutal, la verge étant en érection. «La fracture de la verge est connue sous le nom de faux pas du coït. Il s’agit en fait d’un accident qui survient dans deux cas : lors d’un rapport sexuel ou lorsque l’homme se lève le matin et arrange sa verge de manière brutale. Un claquement se produit suivi d’un hématome. L’enveloppe rigide  qui entoure le pénis se déchire. La verge devient comme une aubergine et prend une couleur bleuâtre. Dans ce cas précis, une opération chirurgicale s’impose pour évacuer l’hématome et réparer la déchirure», explique Pr Chefchaouni. Pendant plusieurs semaines, le patient devra s’abstenir de tout rapport sexuel jusqu’à cicatrisation complète. En cas de non-intervention chirurgicale, les conséquences peuvent être graves. L’hématome des corps caverneux peut alors entraîner une fibrose du tissu érectile. L’apparition de plaques fibreuses ou de nodules peut exposer le patient à une courbure du pénis et à des troubles de l’érection. Ces maux sont récurrents. Au lieu de garder son mal en patience, il est temps de briser le silence.


 Allongement et élargissement du pénis

La phalloplastie permet d’allonger et d’élargir le pénis. L’opération pour l’allongement consiste à couper partiellement le ligament qui attache très solidement le pénis à l’os du pubis. Il se retrouve un peu plus propulsé vers l’avant. L’allongement est compris entre 2 à 4 cm de longueur. Tout dépend de l’anatomie pénienne du patient. Le résultat est immédiatement visible dès le lendemain de l’intervention, bien qu’il y ait un oedème et une déformation temporaire de la verge. Généralement, un traitement antalgique est prescrit durant les jours qui suivent l’opération. Un repos sexuel est requis pendant au moins 4 semaines. «Ce sont des opérations à risque qui peuvent entraîner des troubles érectiles. C’est l’une des raisons pour lesquelles je ne pratique plus ces opérations chirurgicales. Quant au coût pour ce genre d’opération,il faut compter 15.000 à 20.000 DH», précise Pr Mounir Charif Chefchaouni. Cette chirurgie peut entraîner de graves conséquences dans le cadre de la santé de l’organe génital. Après que le ligament ait été coupé, le pénis devient moins stable et peut être sujet à diverses perturbations lors d’une relation sexuelle. A noter que cette opération peut également entraîner un retour veineux de la verge et peut conduire à l’impuissance sexuelle. L’opération pour élargir le pénis consiste quant à elle à extraire de la graisse au niveau du ventre. Le chirurgien va insérer la masse de graisse pour l’injecter par la suite sous la peau du pénis. Avant ce type de chirurgie, deux bilans s’imposent : un bilan anesthésiste et un bilan sanguin. Quant aux motivations qui incitent à une phalloplastie, le manque d’assurance, la gêne, le complexe et le mal-être constituent les principales raisons qui poussent certains hommes à se questionner sur la taille de leur pénis et à opter pour la chirurgie.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *