PROMO ALM
PROMO ALM

Trois religions contre le terrorisme

Trois religions contre le terrorisme

Les religions refusent qu’on tue en leur nom. C’est l’un des sens assignés à une émouvante cérémonie oecuménique, organisée mardi à la cathédrale Saint-Pierre de Rabat. Les fidèles des trois religions monothéistes se sont déplacés dans ce lieu symbolique pour dénoncer les attentats terroristes de Madrid. C’est la deuxième fois que la cathédrale de Rabat se transforme en phare de rejet du terrorisme.
L’on se souvient qu’une cérémonie semblable y avait eu lieu, après les attentats du 11 septembre à New York. Cette fois-ci, la condamnation est d’autant significative que le Maroc a été frappé, le 16 mai, par le terrorisme et que des Marocains sont cités dans l’enquête. C’est cet aspect-là que souligne Mohamed Kabbaj, Conseiller de SM le Roi, dans une déclaration à ALM : “Ce qui s’est passé Madrid nous concerne à plus d’un égard. D’abord, parce qu’il y a des Marocains parmi les victimes, ensuite parce que des personnes marocaines seraient impliquées dans les attentats, et enfin parce qu’il existe une forte communauté marocaine en Espagne. Il est important de montrer qu’au-delà de la condamnation totale par le Maroc du terrorisme, notre pays est fortement touché par ce qui s’est produit à Madrid“.
En plus de M. Kabbaj, plusieurs autres personnalités se sont déplacées à la cathédrale Saint-Pierre. A leur tête, une invitée de marque, vêtue entièrement de noir et qui était visiblement émue par l’élan de solidarité qu’elle a ressenti au pays. Ana Palacio, ministre espagnole sortante des Affaires étrangères, a déclaré en français devant l’autel de la cathédrale rempli d’un millier de personne : “L’Espagne est le miroir européen du Maroc et le Maroc est le miroir africain de l’Espagne“. Elle a ajouté à l’adresse de l’assistance : “Merci de votre soutien et de votre solidarité“. Vêtue d’un tailleur noir, Ana Palacio s’est assise à la droite du Premier ministre marocain Driss Jettou qui portait une djellaba blanche et était coiffé d’un fez rouge. La quasi-totalité du gouvernement marocain, qui a assisté à cette cérémonie, portait le même habit traditionnel.
Ana Palacio a également rappelé que son pays est “un métissage des cultures chrétienne, musulmane et juive“. Le conseiller de SM le Roi, André Azoulay, présent également à cette cérémonie, a déclaré à cet égard à ALM : “Au-delà de la solidarité que nous avons exprimée et de la résistance à toutes les formes d’obscurantisme que nous partageons des deux côtés du Détroit, il fallait que nous communions ensembles – Chrétiens, Musulmans et Juifs – pour dire au reste du monde qu’au Maroc, pays arabe et musulman, la parole de Dieu est au service de la paix et de la vie“. La prêche de l’archevêque de Rabat, Vincent Landel, participait également du droit à la vie en paix. Elle présentait toutefois des accents étonnamment impétueux : “Il faut empêcher cette spirale avant que les hommes ne se fassent plus confiance, avant que les nations ne se lèvent les unes contre les autres, que les puissants écrasent les faibles“. L’archevêque a ajouté : “Nous voulons dire au monde : que cela cesse!“

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *