Tué pour un paquet de cigarettes

La Cour de cassation a statué jeudi dernier dans l’affaire du crime qui avait coûté la vie au veilleur de nuit tué par trois délinquants notoires à Hay Errachad à Rabat. La demande de révision a été accordée à un seul accusé poursuivi de complicité et condamné par la Cour d’appel à 20 ans de réclusion criminelle. Pour les deux autres mis en cause ayant été condamnés à la même peine, aucune suite favorable n’a été donnée à leur demande. Les faits remontent au début de l’an 2000. Durant une soirée nocturne, les trois accusés qui se trouvaient dans un état d’ébriété très avancé décident d’aller s’acheter des clopes chez le veilleur de nuit du coin. Pour un malentendu sur le prix d’un paquet de cigarettes, ils l’ont masacré. Le médecin légiste qui s’était chargé d’examiner le corps du défunt avait noté plus d’une trentaine de coups profonds à travers plusieurs parties de son corps. Dans le certificat du décès, le médecin avait attesté que la victime avait été égorgée. Les trois meurtriers avaient pris la fuite et après une semaine de cavale, ils ont été arrêtés, présentés devant la justice et condamnés à 20 ans de prison ferme chacun. Certes le crime n’avait pas été prémédité, mais il a été commis volontairement et comme il a été souligné auparavant, avec une férocité inimaginable. Bref, l’un des accusés a continué de réclamer son innocence. Oui il était en leur compagnie, ils s’étaient soûlés ensemble, mais, il n’a pas participé au crime. D’après ses dires, il a essayé de sauver la victime et il avait même été agressé par les deux autres. Aucun témoin ne s’était présenté devant la justice afin de confirmer ses déclarations et aucun des deux autres accusés n’a soutenu sa thèse d’innocence. De toutes façon, sa demande de cassation a été acceptée et au cours de l’audience de jeudi dernier, il a réitéré sa réclamation d’acquittement. Après délibération, il a été jugé coupable et condamné à 15 ans, cinq années de moins que les autres.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *