Un enfant de 8 ans abusé par un sadique

Un enfant de 8 ans abusé par un sadique

Rachid vient d’arriver de l’école, ce jour de décembre, pour rentrer chez lui. Il est à son huitième printemps. Quand il a cassé la croûte, il n’a pas perdu une seconde pour rejoindre ses amis du quartier à Souk Larbaâ pour jouer au foot-ball. Il ne craint rien puisque les aiguilles des montres n’indiquent à ce moment que 17h 50 mn. Ce n’est pas la première fois qu’il les rejoint à ce moment. Et ses parents l’autorisent à condition qu’il revient chez lui vers sans dépasser19h afin qu’il révise ses cours. 19h sonne. Rachid ne revient pas chez lui. Où est-il ? demande sa mère qui pointe de temps en temps son nez en dehors de chez elle pour se rassurer. Mais en vain. Quand l’un de ses amis est passé devant la porte de la maison, elle n’a pas hésité de lui demander s’il a croisé son enfant ou si « Oulad Derb » jouent encore au football. Ils se sont dispersés il y a trois heures, lui répond l’enfant. Il lui a précisé également que son fils a accompagné un jeune homme bien habillé sans lui indiquer leur destination. Qui est-ce jeune homme ? Un membre de la famille ? Un voisin du quartier ? Les interrogations hantent l’esprit de la mère qui pointe encore son nez en dehors de chez elle. 20h est passées. Son mari apparaît à l’entrée de la rue, fixe ses yeux sur elle quand il l’a remarqué au seuil de chez elle. Qu’est-ce qui s’est passé? lui demande-t-il. Rachid n’est pas encore arrivé, lui répond-elle en fondant en larmes. Il a essayé de la calmer et de la faire rentrer avant de ressortir pour le chercher. D’une rue à l’autre et d’une maison à l’autre, le père retourne chez lui sans l’enfant. Il ne lui reste que l’hôpital et le commissariat. Le père s’apprête à sortir une fois encore, ouvre la porte. Mais, il reste bouche-bée devant la personne qui se tient devant lui. Elle est dans un état lamentable, les larmes aux yeux. C’est son fils Rachid. Il le saisit par la main, le conduit à l’intérieur, lui demande ce qui lui est arrivé. L’enfant n’arrive pas à ouvrir sa bouche. Il se contente de pleurer à fond au point que sa mère s’est fondue également en larmes. Qu’est -ce qu’il lui est arrivé au juste ? Abdellah m’a fait…, balbutie l’enfant qui pleure sans cesse. Les parents de Rachid ne restent pas les bras croisés, ils se rendent aussitôt chez Abdellah pour le reprocher et le menacer d’alerter les gendarmes. Le lendemain, ils se rendent à l’hôpital pour examiner leur unique enfant et reçoivent un certificat médical avant d’aller chez les gendarmes. Alertés, ces derniers ont arrêté Abdellah, un célibataire de vingt-trois ans, qui se débrouille pour gagner sa vie. Il était de passage ce jour près des enfants qui joue au football. Il a commencé à regarder les enfants qu’il connait tous sans exception. Une fois le match ait fini, il s’est présenté devant Rachid, lui a demandé de l’accompagner afin qu’il lui remette une somme d’argent que son père, lui prétend-il, lui avait empruntée. De bonne foi, l’enfant n’a pas refusé, l’a accompagné. D’un pas à l’autre, Abdellah est arrivé à un lieu désert, aucune personne n’y passe, il a tourné sa tête vers l’enfant qui le suivait, lui a demandé de s’approcher de lui avant de l’attraper par la main et l’a jeté par terre au point que Rachid a crié. Il lui a ôté le pantalon et a déboutonné le sien pour abuser de lui à maintes reprises. Il ne l’a relâché qu’après avoir satisfait ses instincts bestiaux.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *