Un haut responsable d’Al-Qaïda au Maghreb tué

Un haut responsable d’Al-Qaïda au Maghreb tué

Un islamiste armé tué par les forces de sécurité algériennes le 7 octobre à El Bayadh dans le Sud-Ouest algérien et identifié comme étant Mourad Louzaï, était un haut responsable d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), a indiqué, dimanche 18 octobre, une source sécuritaire. Mourad Louzaï, 43 ans, alias Nouh Abou Qotada El Salafi, a été tué le 7 octobre avec un autre islamiste dans une opération des forces de sécurité dans la région d’El Kheither près d’El Bayadh, à environ 600 km au Sud-Ouest d’Alger.
Né à Bordj Menaiel près de Boumerdès à 50 km à l’Est d’Alger, Mourad Louzaï, ingénieur en bâtiment de formation, avait rejoint les maquis islamistes en 1994. Il était recherché par les services de sécurité depuis 1995, a-t-on indiqué de même source. Il a occupé plusieurs postes de responsabilité au sein de l’ex-GSPC (Groupe salafiste pour la prédication et le combat), devenu en 2007 AQMI.
En 2009, il a été désigné responsable des liaisons internes, chargé des liaisons de la coordination entre les commissions de l’ex-GSPC et les commandements de zones, toujours de même source. Il a ainsi occupé le poste d’émir de la «sariat» (groupe) de Bordj Menaiel, actif en zone centre, à l’Est d’Alger. Mourad Louzaï, qui circulait avec de faux documents, notamment des cartes de police, quand il a été tué, avait participé à l’organisation d’une embuscade le 17 juin contre un convoi de la gendarmerie tuant 18 gendarmes et un civil. Le deuxième islamiste, qui conduisait le véhicule à bord duquel se trouvait le responsable d’AQMI, était originaire de Tizi Ouzou en Kabylie à 100 km à l’Est d’Alger, et faisait partie d’un réseau de soutien aux groupes islamistes armés.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *