Un vaccin contre la clavelée consacré

Un vaccin contre la clavelée consacré

En reconnaissance de ses travaux de recherche qui ont été couronnés par la mise au point d’un vaccin combiné contre la clavelée et le Bluetongue, le Dr Mehdi El Harrak a reçu le Grand Prix Hassan II pour l’invention et la recherche dans le domaine agricole, catégorie sciences et technologies. Ce vaccin contre la fièvre catarrhale du mouton, constitue une première mondiale. C’est à Bouznika, en présence du secrétaire général du ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Moha Marghi et du représentant de la FAO au Maroc, Habib Halila, que ce chercheur du laboratoire Biopharma s’est vu remettre ce prix. Cette récompense, attribuée dans trois catégories et dotée d’un montant de 300.000 DH, gratifie les travaux de recherche et d’invention en matière de technologie agricole et para-agricole. Notons que la production locale du vaccin a permis au Maroc de vacciner près de 8 millions d’ovins et d’éviter une crise sanitaire qui allait toucher l’élevage en 2004. Ce vaccin a ainsi permis d’économiser un montant de 20 millions de DH. A titre indicatif, huit millions de doses avaient été utilisées pour la campagne de prophylaxie en 2006 avec des résultats satisfaisants. Ce vaccin a été sollicité par plusieurs pays dans le cadre de campagnes prophylactiques. C’est ainsi que la société marocaine Biopharma a exporté trois millions de doses en Tunisie. Par ailleurs, le deuxième prix, catégorie sciences et technologies, a été attribué au Dr Mohamed El Guilli, chercheur à l’Institut national de la recherche agronomique pour son travail sur la «mise au point d’un bio-fongicide à base d’une souche marocaine de Prichia quilliermondii contre les pourritures d’agrumes en post-récolte». Le troisième prix, toujours dans la même catégorie , a été remis à Mohamed Moueqqit et Abdennabi Lekrichi ainsi que Souad Lekrichi pour leur travail portant sur la «valorisation des sous-produits lignocellulosiques grâce à un nouveau procédé de délignification». Cette même récompense a été accordée à Salma Daoud, de la Faculté des sciences d’Agadir et à Harrouni Moulay Chérif de l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II pour leurs travaux sur «l’utilisation durable des halophytes pour la valorisation des terres et eaux salines».
Dans la catégorie Inventions qui constitue le troisième prix, Mourad Jilali, lauréat de l’Institut Royal des techniciens spécialisés en élevage a été primé pour son invention d’un appareil pour la préparation et l’épandage de la litière avicole. Depuis son lancement en 2003, ce prix qui vise à encourager l’invention et l’innovation dans le domaine agricole a récompensé 13 travaux d’inventions et de recherche sur environ 150 propositions.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *