Une association défend son autonomie

Suite à la publication d’un article sur la naissance d’une « Organisation nationale pour la libération de Melillia et Sebta » dans notre édition du mercredi 15 janvier, nous avons reçu une mise au point de la part des fondateurs de ce nouveau mouvement. Dans le communiqué, qui a été envoyé à notre rédaction, le président de cette organisation, Jamal Dardouri, a tenu à préciser que cette nouvelle association n’a aucune relation avec le Parti Marocain Libéral (PML) dirigé par Me Mohamed Ziane comme il a été dit dans l’article.
En effet, et suite à la publication par l’agence de presse espagnole, Europa Press, d’une dépêche faisant référence à la création par le PML d’une organisation pour la libération de Sebta et Melillia, nous avions contacté le leader de ce parti, Mohamed Ziane, pour commenter l’information. Il nous avait alors confirmé que les instances de son parti dans la région de Nador avaient effectivement procédé à la création de ce mouvement. Mais, il s’agit plus d’un « mouvement de pensée » que d’une organisation visant la déstabilisation des autorités locales, avait-il précisé.
De son côté, le président de l’Organisation dément l’existence de toute relation entre le PML et ce nouveau mouvement. « Nous avons été surpris par la déclaration faite à votre journal par Me Ziane et dans laquelle il commentait les objectifs de l’Organisation de libération de Melillia et Sebta alors que son parti n’a rien à voir avec elle », dit le communiqué.
Jamal Dardouri explique ainsi que « l’Organisation pour la libération de Melillia et Sebta » n’est pas un mouvement partisan et n’a, de ce fait, aucune relation avec les partis politiques toutes tendances confondues. Elle a été créée à l’initiative de plusieurs acteurs de la société civile de Nador.
« Pour ce qui est des déclarations de Nabila Hadfi, citée par Me Ziane comme étant le responsable des affaires extérieures au sein du Parti Marocain Libéral, nous tenons à préciser que Mlle Hadfi n’est pas affiliée au PML », affirme le communiqué. À ce propos, et dans un entretien téléphonique avec notre rédaction, Nabila Hadfi a expliqué que c’est la presse espagnole qui avait créé la confusion. « Le journal Melilla Hoy paraissant dans la ville occupée avait publié un article sur la création de l’Organisation et m’avait cité comme étant la responsable des affaires extérieures du PML, tout en indiquant que ce parti est l’initiateur de cette nouvelle organisation. Mais, le même journal avait rectifié cette erreur, suite aux explications que nous lui avons envoyé », explique-t-elle.
Enfin, le communiqué parvenu à notre rédaction explique les grandes lignes des objectifs de la création de ce mouvement. Ainsi, l’Organisation de Libération de Melillia et Sebta a été créée le 11 janvier 2003 à Nador.
Le choix de la date n’est pas fortuit, précise-t-on. Il s’agit de l’anniversaire de la signature du Manifeste de l’indépendance. Le Bureau exécutif de l’Organisation comprend plusieurs sensibilités politiques, ce qui confirme son indépendance vis-à-vis des partis politiques. Pour ce qui est des objectifs du mouvement, il y a lieu de citer, entre autres, l’encadrement des citoyens marocains résidant dans les deux villes occupées et leur sensibilisation sur les aspects historiques et politiques du dossier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *