Une Caravane de l’unité pour la réouverture des frontières

Une Caravane de l’unité pour la réouverture des frontières

La Coordination des organisations de jeunesse démocratiques et nationales lance un appel pour la réouverture des frontières maroco-algériennes en organisant la Caravane de l’unité. La Coordination regroupe les jeunesses du parti de l’Istiqlal (PI), de l’Union socialiste des forces populaires (USFP), du Parti du progrès et du socialisme (PPS), du Parti socialiste unifié (PSU) et du Parti de l’avant-garde démocratique et social (PADS). La Caravane fera son départ le 6 mai prochain de la ville de Laâyoune vers le poste frontalier d’Oujda. Elle sera marquée par la participation de 450 jeunes venus de Laâyoune, Marrakech, Tanger, Casablanca, Rabat, Fès, Berkane et Taza. L’opération est financée durant chaque étape par les collectivités locales, selon les organisateurs. Dans le cadre de cette manifestation, les initiateurs de la Caravane devraient remettre une lettre à l’ambassade d’Alger à Rabat. L’initiative s’assigne comme objectif, selon un communiqué de presse, de sensibiliser à l’importance de la réouverture des frontières sur les plans économique, social, politique et culturel et d’attirer l’attention de l’opinion publique arabe et internationale à propos de la problématique de la fermeture des frontières entre le Maroc et l’Algérie. Il est également question, selon les initiateurs de la Caravane, de relancer le débat entre le Maroc et l’Algérie afin de promouvoir l’esprit de bon voisinage et de rapprochement au lieu de la conflictualité. La Caravane veut également inciter les médias nationaux et internationaux à débattre de la thématique de la réouverture des frontières maroco-algériennes. Les organisations de jeunesse démocratiques et nationales indiquent, en outre, que «l’appartenance commune et la conscience nous imposent, aujourd’hui, de lancer toutes les initiatives de sensibilisation et de mobilisation afin de lever tous les obstacles qui entravent la communication entre les deux peuples frères». «La réouverture des frontières entre le Maroc et l’Algérie est l’introduction incontournable pour l’unification du Maghreb. Certes, notre initiative s’adresse à l’Algérie mais aussi à tous les Etats du Maghreb», affirme Abdelouahab Bakkali, coordonnateur des organisations de jeunesse démocratiques et nationales, dans une déclaration à ALM. «Notre initiative ambitionne d’atteindre deux principaux objectifs. Il s’agit dans un premier temps de permettre aux jeunesses de reprendre l’initiative politique. En deuxième lieu, nous voulons attirer l’attention de l’opinion publique nationale et internationale sur la problématique de la fermeture des frontières entre le Maroc et l’Algérie. D’ailleurs, nous avons choisi comme logo pour cette Caravane la carte du Maghreb entourée de jeunes formant un cœur. Ceci pour dire que le Maghreb est au cœur des jeunes», explique M. Bakkali, notant que «la date qui a été retenue pour l’organisation de la Caravane est symbolique, car le mois de mai rappelle le congrès de Tanger». «L’initiative n’est nullement un acte provocateur envers l’Algérie. Loin de la tension et de la surenchère, il s’agit d’une démarche pacifique et d’une voix libre qui ambitionnent de faire transmettre un message clair sur les dysfonctionnements qui entravent les efforts d’unification», indique-t-il.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *