Une école américaine à Marrakech

A son arrivée à l’entrée de l’école située dans la municipalité d’Ennakhil (préfecture de sidi Youssef ben Ali), SAR le prince Moulay Rachid a été accueilli par MM. Mohamed Hassad, wali de la région Marrakech-tensift-el haouz, et Joseph A. Mc Phillips, directeur des écoles américaines de Tanger et Marrakech.
Construite sur une superficie de huit hectares dont 6.600 m2 couverts, l’école, est une succursale de celle de Tanger. Elle dispose de six salles de classes dont trois destinées à la maternelle. Le coût de réalisation de cet établissement s’élève à 22 millions de dirhams. Au hall de l’école, SAR le prince Moulay Rachid a été salué par le corps enseignant et le personnel administratif et technique.
Des allocutions ont été prononcées à cette occasion au nom de Mme Margaret Tutwiler, ambassadeur des Etats-unis au Maroc par, MM. Sumner Rulon-Miller, président du conseil d’administration des écoles, Pierre Berge, membre du conseil d’administration et Jack Mc Creary, conseiller aux affaires publiques à l’ambassade américaine.
Ils ont souligné l’importance que revêt cet établissement dans le renforcement des liens d’amitié séculaires qui existent entre les deux pays depuis plus de deux siècles, rappelant à cet égard que le royaume du Maroc a été le premier pays à reconnaître l’indépendance des Etats-unis en 1789.
Ces personnalités ont rappelé le soutien de SM le Roi Mohammed VI et du peuple marocain au peuple américain à la suite des événements du 11 septembre dernier. Ils ont également affirmé que cette tragédie a démontré que les Etats-Unis et le monde arabo-musulman sont condamnés plus que jamais à se comprendre à travers notamment la promotion des échanges culturels et académiques.
Le meilleur moyen pour concrétiser ces objectifs, ont-ils ajouté, réside dans la compréhension culturelle à laquelle contribuent étudiants et établissements éducatifs, telle l’école américaine de Marrakech. Ils n’ont pas manqué de souligner que la situation inquiétante qui prévaut dans le monde (pauvreté et analphabétisme) montre à l’évidence que l’accès à la culture doit être ouvert à tous.
Les intervenants ont par ailleurs mis en relief la mission de l’école américaine de Marrakech dans la formation des jeunes générations et leur ouverture sur les cultures humaines.
Son Altesse Royale a ensuite coupé le ruban symbolique et signé le livre d’or de l’école, avant de poser pour une photo souvenir avec le staff de l’école. SAR Moulay Rachid a, par la suite, effectué une tournée à travers les différentes dépendances de cet établissement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *