Une mise à jour des médecins concernant l’hépatite

Une mise à jour des médecins concernant l’hépatite

Former les médecins maghrébins sur la prise en charge des malades souffrant des hépatites B et C et les initier aux avancées scientifiques récentes relatives au traitement de ces maladies, tel est l’objectif que s’était tracé le séminaire organisé par la Société marocaine des maladies de l’appareil digestif (SMMAD) samedi dernier.

Un panel d’experts et de scientifiques de diverses nationalités a animé cet événement autour du thème de l’hépatite au Maroc, avec l’ambition de perfectionner l’usage des différentes thérapies par les gastro-entérologues marocains et maghrébins.  

L’un des axes principaux traités lors de cette rencontre était les nouvelles approches thérapeutiques qu’offre la médecine pour ces maladies, dont des traitements tels que les inhibiteurs de polymérase ou les inhibiteurs de protéase.

Il est à rappeler que la prévalence de l’hépatite C au Maroc est estimée entre 0,9 et 1,2%. Le nombre de personnes en souffrant dans le Royaume est estimé à quelque 300.000. Les génotypes 1 et 2 sont tous deux présents, avec une prévalence légèrement supérieure pour le génotype 1.

La question du diagnostic est l’une des plus cruciales afin de lutter contre cette maladie. De nombreuses campagnes de sensibilisation sont régulièrement menées à l’adresse du grand public, sans pour autant résoudre la question du sous-diagnostic.   

Il est à noter que ce séminaire, organisé en partenariat avec les laboratoires Roche, fait suite au congrès PHC à Paris tenu en janvier 2015 qui avait, lui-même, été organisé suite au succès retentissant de l’édition 2014 qui a rassemblé plus de 200 participants maghrébins.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *