Vers la généralisation de l’enseignement de l’Amazigh

Selon un rapport, élaboré par le ministère à l’occasion de l’actuelle rentrée scolaire, cette approche sera progressive d’un niveau à un autre, jusqu’à la couverture de tous les niveaux dans le primaire et le secondaire à l’horizon 2008 (septembre). Le ministère, ajoute le rapport, a déjà lancé, en coordination avec l’Institut Royal de la Culture Amazigh, la formation de la première promotion des enseignants qui seront chargés d’enseigner la langue Amazigh à partir de cette année (2003-2004), conformément aux hautes orientations royales et aux principes de la charte nationale d’éducation et de formation. Le rapport explique que la méthode adoptée vise, en particulier, à permettre aux élèves de parler et d’écrire l’Amazigh en utilisant des manuels scolaires unifiés, dont le lexique sera adapté, chaque fois que nécessaire, aux spécificités régionales et locales de la langue. Selon le rapport, le programme de la langue Amazigh requiert l’adoption de la section de l’Amazigh local tout en oeuvrant progressivement pour la mise sur pied d’une langue unifiée, en mettant l’accent sur les structures linguistiques communes entre toutes les sections de cette langue et en leur accordant la priorité dans l’élaboration des manuels scolaires, des dossiers pédagogiques et des autres supports didactiques, écrits et audio-visuels. Concernant les constantes des programmes d’enseignement, le rapport indique qu’elles sont destinées à contribuer aux objectifs fixés pour le système d’éducation-formation, en particulier, tout ce qui concerne l’éducation islamique et l’identité civilisationnelle.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *