Violence contre les femmes : El Othmani évoque l’accélération de l’adoption de la loi

Violence contre les femmes : El Othmani évoque l’accélération de l’adoption de la loi

Il a aussi fait le bilan de la mise en œuvre du plan gouvernemental pour l’égalité «Icram»

Le chef de gouvernement Saad Eddine El Othmani a indiqué que le Plan d’action national en matière de démocratie et de droits de l’Homme 2018-2021 (PANDDH) a placé la protection des femmes contre la violence aux niveaux législatif et pénal au centre de ses objectifs.

En réponse à une question centrale sur «la question féminine au Maroc», présentée dans le cadre de la session mensuelle consacrée à la politique générale, M. El Othmani a indiqué que ce plan national est axé sur l’accélération de l’adoption d’une loi relative à la lutte contre la violence faite aux femmes et le renforcement de l’arsenal juridique relatif à la criminalisation du harcèlement sexuel. Parmi les mesures adoptées par ce plan figurent la préservation de la dignité humaine de la femme dans les médias, l’adoption des mesures répressives et la consolidation des mécanismes de suivi pour la protection des femmes victimes de violence aux niveaux national, régional et local, a-t-il relevé.

M. El Othmani a également évoqué l’élaboration du projet de loi pour la lutte contre la violence à l’encontre des femmes et le lancement de la deuxième stratégie nationale pour la lutte contre la violence faite aux femmes, notant que le plan gouvernemental pour l’égalité «Icram2» (2017-2021) comporte un volet relatif à la lutte contre la violence et la discrimination. Ces mesures visent essentiellement l’unification de la vision stratégique pour faire face à ce phénomène sur les plans national, régional et local, la mise en exécution de mesures préventives préalables contre toutes les formes de violence et de discrimination, le soutien et l’accompagnement des femmes victimes de violence et l’appui au centre d’écoute et d’orientation juridique des victimes, a-t-il ajouté. Par ailleurs, le chef de gouvernement a qualifié «d’important» le bilan de la mise en œuvre du plan gouvernemental pour l’égalité «Icram» (2012-2016), qui a renforcé la dynamique gouvernementale et sectorielle. Il a souligné que ce bilan consiste en la réalisation de 75% des objectifs tracés, considérant que ce bilan constitue le cadre structurel et structurant des mesures mises en œuvre. Ces réalisations avaient un fort impact sur les politiques publiques à travers l’institutionnalisation de l’égalité au niveau de plusieurs départements, la création des mécanismes et le lancement des stratégies sectorielles consacrant la culture du genre.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *