Virus Zika: Aucun cas détecté au Maroc

Virus Zika: Aucun cas détecté au Maroc

Présent dans 21 des 55 pays en Amérique latine, le virus  a été signalé dans  six pays européens, à savoir le Royaume-Uni, l’Italie, les Pays-Bas, le Portugal, le Danemark et la Suisse. Au Maroc, le ministère de la santé rassure en signalant qu’aucun cas n’a été enregistré et la possibilité de propagation de cette maladie demeure infime. Selon le ministère de tutelle, les études entomologiques effectuées jusqu’à présent n’ont pas révélé  l’existence au Maroc de moustiques vecteurs de cette maladie.

Pour parer  à l’entrée du virus au Maroc,  le ministère  a pris plusieurs  mesures préventives. Celles-ci  ont trait au  renforcement  du système de veille épidémiologique et entomologique pour la détection précoce de cas de cette maladie en provenance des pays touchés. Il s’agit aussi de soutenir les capacités des laboratoires nationaux de santé publique. Par mesure de précaution, le ministère recommande aux citoyens qui ont l’intention de se rendre dans les pays touchés par le virus de  se protéger des piqures de moustiques en utilisant des répulsifs anti-moustiques, en se couvrant le corps au maximum et en utilisant un moustiquaire la nuit avec fenêtres et portes fermées. Le ministère de la santé  assure  suivre de près l’évolution de la situation épidémiologique en coordination avec l’OMS.   
 

A l’heure actuelle, il n’existe toujours pas  de traitement curatif ni de vaccin contre cette maladie. Les seuls traitements consistent à réduire les douleurs par la prise d’antalgiques.
Le virus Zika est une maladie qui se transmet par les moustiques appartenant à la famille des Culicidae et au genre Aedes, plus connue sous le nom de « moustique tigre ». De petite taille (entre 5 et 8 millimètres), ce moustique est facilement reconnaissable grâce à ses rayures noires et blanches sur l’abdomen.  

D’apparence anodine, le virus peut entraîner  de la fièvre, des douleurs musculaires et des éruptions cutanées, voire des complications neurologiques. Il peut aussi entraîner des malformations sur le fœtus porté par des femmes infectées.

En effet, les femmes enceintes atteintes peuvent donner naissance à des nourrissons atteints de microcéphalie : les bébés naissent avec un périmètre crânien inférieur à 33 centimètres et un retard mental irréversible.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *