Volonté commune de redynamiser les relations

Volonté commune de redynamiser les relations

Les travaux de la réunion préparatoire de la 14ème session de la commission mixte maroco-sénégalaise, clôturés ce week-end à Dakar, ont mis en évidence la volonté commune de redynamiser la coopération bilatérale et dégager de nouvelles pistes pour développer davantage les échanges multiformes entre les deux pays. Lors de cette rencontre, dont l’ouverture a été co-présidée par le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Madické Niang et le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mohamed Ouzzine, les deux parties ont formulé plusieurs propositions concrètes couvrant divers domaines de la coopération bilatérale multiforme, qui seront soumises à la 14ème session de la commission mixte prévue prochainement à Dakar. Dans le domaine des transports, la partie marocaine a proposé la conclusion d’un accord dans le domaine des transports terrestres concernant le corridor «Sénégal-Mauritanie-Maroc» et de renforcer les dessertes aériennes par la Royal Air Maroc entre Dakar et Casablanca par l’octroi d’une 3ème fréquence quotidienne supplémentaire, selon ce qui ressort du procès-verbal de cette réunion préparatoire. Les deux parties ont convenu également de reprendre les discussions en vue de la mise en place d’une compagnie maritime entre le Sénégal, le Maroc et la Mauritanie et de la relance du projet de liaison maritime Tanger-Med-Casablanca-Nouadhibou-Saint-Louis-Dakar. Au titre de la réactualisation du cadre juridique de leur coopération, les deux parties ont décidé de finaliser les accords en cours de négociations, en vue de leur signature, à l’occasion de la 14ème session de la commission mixte. Selon le document, il s’agit notamment du projet d’accord sur les transports routiers internationaux de voyageurs et de marchandises et du projet d’accord entre le Maroc, le Sénégal, la Mauritanie, la Gambie, le Cap-Vert et la Guinée-Bissau sur la coordination des services de recherche et de sauvetage maritime. D’autres projets d’accord concernent le domaine du tourisme, la coopération entre le Conseil national de régulation de l’audiovisuel du Sénégal et la Haute Autorité de la communication Audiovisuelle du Maroc, la promotion du statut de la femme et la protection des droits de l’enfant. Les deux parties ont également convenu d’insuffler une nouvelle dynamique à la coopération fructueuse dans les domaines de l’enseignement supérieur, de la formation professionnelle technique et de la santé. La partie sénégalaise a, en outre, formulé le souhait de bénéficier de l’expérience marocaine dans le domaine de la lutte contre la pauvreté et du développement social, la promotion de la situation de la femme (les approches genres) et la protection de l’enfance. Dans le domaine politique, les deux parties se sont félicitées du modèle de réussite et de constance que représente le partenariat maroco-sénégalais. Elles ont ainsi renouvelé leur engagement à travailler étroitement pour la résolution des crises et défis auxquels elles sont confrontées, tant au plan national qu’aux niveaux régional et international. Les deux parties ont convenu d’harmoniser leurs démarches et positions respectives concernant le suivi des grandes questions de politique internationale, notamment la réforme des Nations Unies, la réforme de la gouvernance économique mondiale, les négociations sur le changement climatique et celles relatives au cycle de Doha sur les échanges commerciaux internationaux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *