Zones enclavées : A l approche de l hiver, la société civile se mobilise

Zones enclavées : A l approche de l hiver, la société civile se mobilise

L’hiver approche à grands pas installant ainsi de nouveau de plus grandes craintes chez la population des zones enclavées au Maroc. Pour ces citoyens, le défi est tout sauf minime puisqu’il s’agit, comme chaque année, de leur survie. A ce titre, l’association «Lueur d’espoir Marrakech» organise, en partenariat avec le CHU de la ville ocre, un projet visant à approvisionner les régions montagneuses de produits alimentaires et d’hygiène suffisants pour passer l’hiver. Ce projet couvre 300 familles habitants les douars de la grande Région Tensift-Al Haouz, pour un budget de 2.600 DH par famille.
En effet, étant enclavées, ces zones ne permettent aucunement aux habitants d’avoir accès aux marchés durant les rudes journées d’hiver à cause des neiges et il en serait de même pour l’accès aux centres de soins. De ce fait, l’association en question a pu établir, à travers plusieurs caravanes médicales qu’elle a organisées, une base de données lui permettant de dresser des fiches identifiant la situation des familles en détresse dans ces régions. «Cette base de données nous donne une grande responsabilité envers ces familles, et nous met dans une position critique pour pouvoir répondre aux besoins de ces régions», note l’un des membres de «Lueur d’espoir Marrakech» avant d’ajouter  : «On est la seule association à avoir une telle liste, par conséquent ils ne comptent que sur nous… Alors ne les décevons pas». C’est dire à quel point les efforts de la société civile restent primordiaux voire vitaux pour cette tranche de population sur laquelle les projecteurs n’ont été fixés que dernièrement mais dont la souffrance persiste toujours.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *