Logistique : mode d’emploi

Logistique : mode d’emploi

La logistique consiste à mettre à disposition un produit donné au bon moment, au bon endroit, au moindre coût et avec la meilleure qualité. Elle regroupe, en effet, l’ensemble des activités qui permettent de gérer les flux physiques et d’information dans le but d’en minimiser les coûts, et ce, de l’amont à l’aval de la «chaîne logistique» en respectant des conditions satisfaisantes en termes de délais et de qualité.
Le logisticien occupe par conséquent une fonction transversale dans l’entreprise. Ces actions ont un impact sur tous les autres services, une vision globale des activités de l’entreprise lui est donc nécessaire.
Pour atteindre les objectifs escomptés, la mise en place d’une politique de logistique se traduit souvent par des coûts plus au moins élevés.
Les entreprises ont, par ailleurs, le choix entre deux options. Soit d’assumer eux-mêmes l’accomplissement de cette tâche c’est-à-dire d’opter pour une gestion interne des flux, soit de choisir la sous-traitance. Le choix se fait selon les besoins et les capacités de chaque entreprise.
Généralement, ce sont les grandes structures notamment les multinationales qui choissent l’externalisation. Faire appel aux experts permet aux sociétés de minimiser leurs coûts car si elles gèrent cette activité en interne cela risque d’être encore plus coûteux sachant que les résultats d’une meilleure optimisation des flux serait difficile à atteindre.
En plus, il n’y a pas mieux qu’un regard d’un intervenant extérieur qui puisse assurer une vision neutre. En effet et hormis leurs expériences, les entreprises spécialisées en logistique travaillent à partir de données objectives dénuées de considérations personnelles et affectives. Ces entreprises sont connues aussi pour leur efficacité par rapport aux objectifs fixés. 
Du point de vue économique, même si la journée facturée coûte cher à l’entreprise cliente, elle lui évite d’avoir à utiliser des ressources internes affectées à un projet limité dans le temps.
La sous-traitance a, cependant, ses limites.
L’expert doit assimiler le métier et le mode de fonctionnement de l’entreprise. Ce qui n’est pas toujours facile dans la mesure où il risque de ne pas prendre en compte la culture d’entreprise et donc de préconiser des solutions qui ne seront pas forcément adoptées. Pour que l’intervention d’un agent externe puisse marcher, il est nécessaire que ce dernier bénéficie d’un appui en interne pour conduire le changement tout en s’appuyant sur la volonté politique de l’entreprise client.  
Pour que cela marche, il faut que la société cliente fournisse aux consultants les informations dont ils ont besoin.
À savoir le mode de fonctionnement, les enjeux politiques, les relations du personnel. Il faut conduire le changement notamment en formant et en communiquant à tous les niveaux. Le succès d’une mission est donc directement dépendant d’une collaboration fructueuse entre les équipes de l’entreprise cliente et celles qui offrent son service.
Dans la majorité des cas, les entreprises font appel à des consultants pour mettre au point un dispositif logistique.
Sa mission consiste à établir des schémas-directeurs d’entrepôts, des schémas directeur logistique, définir les conditions de réunion de deux activités dans un même entrepôt, analyser les performances logistiques de son client, cadrer une extension d’entrepôt, déterminer les conditions de réussite du déménagement d’un entrepôt, proposer une optimisation des trajets des caristes dans un entrepôt, calculer le barycentre de l’activité de son client…etc.
Cela permet d’avoir une vision plus claire et plus globale sur l’entreprise client et ce afin de trouver une solution optimale et personnalisée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *