15 ème championnat du monde de Kick et Thai boxing et forms

En effet, les nationaux engagés lors de cette journée ont fait montre d’un bon niveau technique et de motivation, ce qui a permis à la plupart d’entre eux de poinçonner leur billet de passage au tour suivant.

Ainsi, dans les compétitions du low kick, Mustapha Ben-Sihmed (- 57 kg), Youssef Aknini (- 60 kg), Mohamed Douairi (- 63 kg), Hicham Tourar (- 86 kg), se sont qualifiés aux quarts de finale.

Ben-Sihmed et Tourar n’ont pas eu à engager le combat puisque leurs adversaires du jour, l’Algérien Boumoula Hadi et le Brésilien Aloizio Poronte ont déclaré forfait.

Aknini et Douairi ont facilement dominé, respectivement, le Polonais Maurycy Gojko et le Bulgare Toma Tomov dans les trois rounds de l’affrontement.

Seuls Hicham Bettani (-67 kg), Imad El Mountahi (+ 91 kg) et Abdellah Ghezouz (- 81 kg) ont vu leur parcours arrêté au stade des huitièmes de finale.

Bettani n’a pas pu résister à la force du Kazakh Kabylbek Sadyrbayer et s’est incliné par 2 rounds à 1, le même résultat par lequel Ghezouz a perdu face à Nurlan Elemesov, également du Kazakhstan.

El Mountahi, auteur d’un combat courageux, a été trahi par sa condition physique et a abandonné au troisième round face au Croate Tomica Paladin.

Dans l’épreuve du tahï boxing, Mostapha El Faresse (- 57 kg), Anouar Atigui (- 60 kg), Loucine Ouzegni (- 75 kg), Abdelilah Sarti (-81 kg) et Mounir Zekhnini (- 86 kg), ont dépassé le cap des quarts de finale.

El Faresse a contraint l’Italien Adrea Molon à abandonner le duel, tout comme Chabari qui n’a fait qu’une bouchée du Français Farid Brahim.

De leur part, Atigui, Ouzegni et Sarti ont largement disposé (3-0) du Hongrois Tamas Birics, de l’Espagnol FCO. Armas et du Polonais Marijo Valentic, alors que Zekhnini a eu quelques difficultés avant de remporter son combat (2-1) contre le Bulgare Slavi Slavov.

En revanche, Aziz Jahjah (- 91 kg) et Hicham Mesmari (+ 91 kg) ont fait un passage court dans ce championnat, en cédant devant la force de leurs adversaires malgré le courage dont ils ont fait preuve lors des combats. Jahjah a été battu par le Bélarusse Malchanau Andrej (2-1), alors que Mesmari s’est incliné face au Bosniaque Adnan Redzovic (3-0).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *