230 participants à une régate Canaries-Sud du Maroc

Le Dash est la traversée des 72 miles marins qui séparent les Iles Canaries des côtes des provinces du sud du Royaume. Organisée conjointement par les entreprises Youth United S.L. (Jeunes Unis) et Destination Marketing International (DMI), en collaboration avec l’Association d’appui aux personnes handicapées (ADAPH-Laâyoune), cette manifestation sportive et caritative a vu, cette année, la participation de 230 concurrents représentant plus de 20 pays, à bord de 30 types d’embarcations. Ces équipages sont constitués de voiliers et bateaux à moteur allant jusqu’à 25 mètres, catamarans (allant jusqu’à 18 m), ainsi que d’embarcations plus petites.
L’événement est soutenu par de nombreux sponsors des Iles Canaries. En plus, chaque participant est chargé de se faire parrainer afin de récolter des fonds et du matériel médical (chaises roulantes, béquilles…) au profit d’associations caritatives marocaines, dont l’ADAPH, selon les organisateurs.
Une cérémonie de remise des prix a été organisée à la municipalité de Tarfaya, en présence notamment du wali de la région Laâyoune-Boujdour-Sakia Al Hamra, du gouverneur de la province de Laâyoune, Mohamed Rherrabi, d’élus de la province et de potentialités de la société civile. A cette occasion, plusieurs intervenants se sont félicités de l’organisation de cette manifestation sportive et humanitaire, exprimant leurs remerciements aux participants pour les efforts déployés dans la collecte d’aides au profit de l’ADAPH de Laâyoune. L’essentiel, ont-ils relevé, est de promouvoir les échanges entre personnes de différéntes cultures. En dépit des conditions météorologiques ayant marqué la première édition, des résultats satisfaisants ont été réalisés, a constaté le wali de la région Laâyoune-Boujdour-Sakia Al Hamra, soulignant que l’édition 2004 a connu un grand succès et que cette manifestation a constitué une occasion de faire connaissance et tisser des liens de plus en plus solides. Le wali a estimé qu’il n’y a pas de mondialisation économique sans une mondialisation humaine, faisant remarquer que le sport peut jouer un rôle d’avant-garde dans le processus de mondialisation. Une sélection de participants à cette deuxième édition du Dash et une équipe de la cité historique ont disputé un match de football sur la plage de Tarfaya, qui s’est soldé sur le score nul (0-0).

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *