ASEC-RAJA à Abidjan le 2 novembre

Le match retour de cette demi-finale explosive aura lieu le 17 novembre au Complexe Sportif Mohammed V de Casablanca, a indiqué la Confédération Africaine de Football (CAF) qui a inversé l’ordre prévu des matches de cette échéance continentale. Ces demi-finales offrent un plateau royal avec, à l’issue des matches de poule, trois anciens vainqueurs du trophée qui se retrouveront en demi-finales, à savoir l’ASEC d’Abidjan (vainqueur en1998) qui, selon le nouveau calendrier, reçoit le Raja Casablanca (1989, 1997, 1999), et le Tout Puissant Mazembe de la république Démocratique du Congo (parvenu pour la première fois à ce stade de la compétition) qui accueillera les Egyptiens du Zamalek (1984, 1986, 1993, 1996), le 3 novembre. Le match retour étant prévu le 15 novembre au Caire.
Mais pour l’heure, les hommes de Walter Meeuws devront se préparer très sérieusement à cette confrontation. Formation très solide techniquement et tactiquement, l’ASEC d’Abidjan est un client très sérieux. Les Ivoiriens se sont classés deuxièmes de leur groupe, derrière le Zamalek, mais devant l’Espérance de Tunis et Costa do Sol du Mozambique (éliminés). Quoi qu’il en soit, et s’il continue sur la lancée qui l’a fait parvenir à ce stade de la compétition, le Raja devrait pouvoir se sortir du guêpier du Stade Félix Houphouët-Boigny.
A charge pour les Chadli, Jrindou, Badessamad, Erbati, François et Aboucharouane de ramener un bon résultat de Côte d’Ivoire, qui lui permettrait de négocier le match retour dans les meilleures conditions, soutenus en cela par leur public légendaire. Durant cette compétition, le Raja de Casablanca a effectué un parcours –presque – sans faute, hormis sa défaite (0-1) lors du match aller contre le T.P Mazembe à Lubumbashi. Les Diables verts ont opéré un remarquable retour sur la scène africaine, et déjà, à une journée de la fin du premier tour de la Ligue des champions, ils avaient assuré leur ticket pour les demi-finales, en prenant leur revanche sur des Congolais particulièrement coriaces, dont viendra à bout le but libérateur de Abdelwahad Abdessamad.
Une victoire qui les plaçait en tête de leur poule et leur garantissait la qualification pour les demi-finales avant même de disputer le match suivant, qui devait les opposer aux Egyptiens d’Al Ahly, tenants du titre, mais hors-course cette année. Après une victoire (2-1), obtenue à l’aller, ils réussiront au Caire un match nul méritoire (3-3) avec un doublé du jeune prodige Aboucharouane.
Auparavant, le Raja de Casablanca avait bien entamé son périple africain, en ramenant une précieuse victoire de Dakar aux dépens des Sénégalais du Jeanne d’Arc (2-1) grâce à un doublé de son attaquant fétiche Aboucharouane (12e et 42).
Le match retour a été très difficile pour les coéquipiers de Jrindou, qui, menés 0-1 en première mi-temps à Casablanca, se sont ressaisis en seconde période grâce à Abdelouahed Abdessamad (59e) et Abdellatif Jrindou sur penalty (77e). Quoi qu’il en soit, les Rajaouis abordent cette demi-finale aller avec un moral haut, forts de leurs treize points engrangés au cours de six rencontres (deux victoires face à la Jeanne d’Arc du Sénégal, une défaite et une victoire face au TP Mazembe, et une victoire et un match nul face à Al-Ahly du Caire). Un parcours impressionnant, mais qui ne sera achevé que lorsque les Diables Verts auront dépassé le cap des demi-finales, avant de se placer en situation idéale pour ajouter un quatrième trophée à leur tableau de chasse.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *