Botola Maroc Telecom: Le DHJ accentue la pression sur le Wydad

Botola Maroc Telecom: Le DHJ accentue la pression sur le Wydad

Si la troupe à Fakhir tient à rester dans le wagon de tête, elle n’a de choix que de damer le pion aux visiteurs dirigés par un Taouissi qui connaît si bien le club adverse.

La mise à jour de la 4ème journée de la Botola Maroc Telecom a représenté un tournant décisif dans le classement. Le Wydad de Casablanca qui distançait ses poursuivants il y a quelques semaines avec un écart confortable, se voit aujourd’hui talonné de très près.

En effet,  le Difaa d’El Jadida (DHJ) et l’Ittihad de Tanger (IRT) ont confirmé leur série de bons résultats par une victoire arrachée respectivement contre le FUS de Rabat et le Raja de Casablanca accentuant la pression sur le leader, le Wydad, qui n’arrive pas à faire mieux que le nul lors de ses dernières sorties.

Pour le compte de la 12ème journée, les Rouges iront croiser le fer loin de leurs bases contre le Hassania d’Agadir. Cette équipe est le club des paradoxes par excellence. Chaque saison, le compteur de buts marqués est parmi les meilleurs de la Botola. En revanche, sur le plan défensif, cette même formation connaît des lacunes cruelles au point de la classer parmi les pires défenses au championnat (16 buts encaissés). Le leader devrait donc faire attention à l’efficacité de la charnière offensive avec Jalal Daoudi qui mène la danse, et profiter de la mollesse de la défense.

Le nouveau dauphin, le DHJ, reçoit à domicile le Chabab Atlas Khenifra. Une aubaine pour les Doukkalis qui comptent s’illuster devant leur public samedi et espérer le faux pas du Wydad dimanche… un scénario qui leur garantirait le fauteuil de leader. Quant au Raja qui se voit aujourd’hui occuper la 4ème place avec 20 points, l’obligation de remporter la rencontre qui l’oppose également dimanche à la Renaissance de Berkane est pressante. Si la troupe à Fakhir tient à rester dans le wagon de tête, elle n’a de choix que de damer le pion aux visiteurs dirigés par un Taouissi qui connaît si bien le club adverse. A noter que la rencontre se déroulera à huis clos.

Cette journée sera également marquée par des derbys palpitants.

Le nouvel occupant de la troisième place, l’IRT, se mesurera au Moghreb de Tétouan. On s’attend à une rencontre de haute voltige. Benchikha alignera sa bande habituelle hormis Bakr El Hilali en raison de la sanction de 6 matchs due à un geste extra-sportif.

Le KAC de Kénitra, lui, sera opposé à l’AS-FAR au stade Municipal de Kénitra. Les Chevaliers de Sebou, lanterne rouge avec 8 points et un match à rattraper contre le FUS, n’ont remporté que deux rencontres. Les chances d’enregistrer une troisième victoire restent minimes lorsque l’on apprend que Rachid Bourouass, sur lequel le KAC mise énormément, ne sera pas de la partie en raison d’une blessure. Sous les commandes de Aziz El Amri, les Militaires, eux, ne semblent toujours pas retrouver la bonne alchimie. Le pronostic demeure très indécis.

Non loin de là, le FUS, auteur d’une première partie de saison méconnaissable, se heurte au stade du FUS au Kawkab de Marrakech. Les deux formations ont essuyé un échec lors de leurs dernières sorties. Elles ont tout intérêt à redresser la barre pour retrouver la confiance du public qui commence à déserter les gradins.

Dans les autres rencontres, l’Olympic de Safi et l’Olympique de Khouribga se livreront un duel acharné. Depuis l’arrivée de Mohamed Amine Benhachem, les Safiots ont clairement affiché bonne mine à l’inverse des Phosphatiers qui, malgré le changement apporté au niveau de la direction technique, n’arrivent toujours pas à décoller.

Enfin, le Chabab Kasbat Tadla et le Chabab Rif Al Hoceima chercheront tous deux la victoire pour s’extirper du bas du tableau.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *