Botola Maroc Telecom : Le FUS douche l’IRT

Botola Maroc Telecom : Le FUS douche l’IRT

Malgré la défaite, l’IRT se maintient en haut du tableau, mais risque de voir l’écart le séparant de ses poursuivants directs, notamment le Hassania Agadir, se rétrécir.

Perdre un match de football n’est pas une fatalité en soi. En revanche, le timing de la défaite, lui, pourrait bien avoir de mauvaises répercussions. A cinq journées de la fin de la Botola Maroc Telecom, l’Ittihad de Tanger vient de s’incliner à domicile, contre toute attente, face au FUS de Rabat.

Le choc entre les deux grands clubs est certain, «mais pas au points de voir le leader défait à domicile», ont pesté les supporters de l’IRT.

Le match a tenu en haleine tous les passionnés du ballon rond national. Au Grand stade de Tanger, le suspense a duré jusqu’au coup de sifflet final. Alors qu’on se dirigeait vers un score de parité, Brahim El Bahraoui, vedette de la soirée, ouvre les hostilités à la 81ème minute et corse l’addition trois minutes plus tard. Les locaux ripostent par une seule réalisation juste avant la fin de la rencontre. Score final 2 buts à 1.

La victoire du FUS est la troisième de rang. Elle lui permet de se hisser sensiblement dans le classement général pour occuper la 4ème position avec 39 points. L’IRT, lui, malgré la défaite se maintient en haut du tableau, mais risque de voir l’écart le séparant de ses poursuivants directs, notamment le Hassania Agadir, se rétrécir.

Les surprises ont également été enregistrées sur d’autres gazons. A Khouribga, le match opposant l’Olympique local et le Difaâ d’El Jadida a été hautement imprévisible. La Botola Maroc Telecom connaît rarement des rencontres riches en buts. Mais celle-ci a fait une entorse à la règle. Khouribguis et Jdidis ont chacun marqué trois buts. 

Les buts de l’OCK ont été marqués par Zouhair El Moutaraji, auteur d’un doublé (4e et 38e), et Adam Ennafati (55e), tandis que Tarik Astati (32e) et Simon Moussouffa (65e et 90+3e) ont signé les buts d’El Jadida qui a cru en ses chances de revenir au score jusqu’à la dernière seconde.

Le DHJ signe ainsi son troisième match nul d’affilée, et son huitième de la saison, contre 10 victoires et 7 défaites, pour se maintenir 5è du classement avec 38 points. De son côté, l’Olympique de Khouribga reste à la 10e place avec 30 points (8 victoires, 6 nuls et 11 défaites).

Enfin, le Moghreb de Tétouan améliore sa situation de plus en plus et parvient enfin à quitter la zone de danger grâce à sa victoire, loin de ses bases, face au Racing Casablanca sur le score de 2 buts à 0. Les deux réalisations du club de Tétouan ont été signées Nassir El Mimouni (69e) et Vivien Mabide (90+3e). Avec cette quatrième victoire consécutive et la septième de la saison, le Moghreb de Tétouan s’est hissé à la 12è place du classement avec 26 points, aux côtés du Kawkab de Marrakech. Ce dernier a vu la rencontre devant l’opposer au Rapide Club Oued Zem reportée à mercredi. Pour sa part, le club casablancais, qui n’a pas goûté à la victoire depuis la 14e journée du championnat, stagne au fond du classement avec 14 points, 15 défaites, 2 victoires et 8 matchs nuls. Un bilan qui précipiterait sa descente à l’étage inférieur.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *