Botola Maroc Telecom : Le match contre le HUSA sonne le glas de Samir Yaich

Botola Maroc Telecom : Le match contre  le HUSA sonne le glas de Samir Yaich

Croyant à tort que l’affaire était dans le sac, les Militaires se sont relâchés après le but. Ceci a permis à Amine Saydi de remettre les pendules à l’heure pour les Safiots en temps additionnel (90e+4).

La dixième journée de la Botola Maroc Telecom n’est pas passée sans laisser dans son sillage des événements marquants. Samir Yaich a été éjecté de son poste d’entraîneur de Chabab Atlas Khenifra. La défaite survenue samedi en ouverture de bal face au Hassania Agadir sur le score fleuve de 5 buts à 1 a sonné le glas à Yaich.

Outre la dernière défaite,  les récentes performances de l’équipe n’avaient pas été assez bonnes. Les dirigeants ont alors estimé que l’heure du changement a sonné.

Samir Yaich devient ainsi le sixième entraîneur à être limogé depuis le début de la compétition pour insuffisance de résultats, rejoignant ainsi Badou Zaki, Rachid Taoussi, Fouad Sahabi, Azeddine Ait Joudi et Abdelhaq Benchikha.

Le HUSA, lui, coule des jours heureux avec Miguel Gamondi grâce à qui il occupe seul la tête du classement avec 19 points.

Plus tard dans la journée, le Chabab Rif Al Hoceima n’a pas su tirer profit de la méforme de la Renaissance sportive de Berkane. A domicile, le CRA était mené au score. Et ce n’est que vers la fin de la rencontre qu’il a pu égaliser.

Le résultat de parité a également marqué d’autres rencontres à l’instar de celle ayant opposé l’Olympic de Safi à l’AS FAR. Ce match se dirigeait vers le nul vierge avant que les visiteurs ne parviennent à ouvrir la marque à la 82ème minute du jeu par Brahim Bezghoudi.  Croyant à tort que l’affaire était dans le sac, les Militaires se sont relâchés après le but. Ceci a permis à Amine Saydi de remettre les pendules à l’heure pour les Safiots en temps additionnel (90e+4).

Au classement général, les deux clubs se hissent à la 4e place ex aequo avec 14 points aux côtés du fus de Rabat. Malgré son bon positionnement, la prestation de ce dernier s’élève pas aux espérances des supporters. Dans son jardin, ses efforts face à l’Ittihad de Tanger ont été vains. Malgré les nombreuses tentatives, les filets n’ont pas été secoués. Les visiteurs qui sont venus visiblement à la recherche du petit point, n’ont pas inquiété le portier adverse.

Plus loin à El Jadida, le Difaâ local, dauphin du HUSA avec 17 points, n’a éprouvé aucune peine pour prendre le dessus sur l’Olympique de Khouribga qui ne semble pas encore remis de sa dernière lourde défaite face au Wydad de Casablanca. Le nouveau revers est dur à avaler puisque les Doukkalis n’ont fait que corser une addition déjà trop salée. Le marquoir affichait au stade El Abdi un score qui se passe de tout commentaire : 4 buts à 1. Il aurait pu être encore plus sévère si les attaquants d’El Jadida s’étaient montrés plus réalistes.

Cette nouvelle chute, la troisième d’affilée, risque de coûter au nouvel entraîneur son poste. Il urge de redresser la barre pour les Phosphatiers avant qu’il ne soit trop tard.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *