Boxe : stage de formation des entraîneurs

Dans le cadre du programme de formation continue, la Fédération royale marocaine de boxe vient de lancer une série de stages de formation au profit des entraîneurs de quatre Ligues. Une mise à niveau pour répondre aux nouvelles recommandations de l’Association internationale de boxe amateur (AIBA) en matière d’organisation des combats mais aussi pour permettre aux différents techniciens de la boxe de peaufiner leur savoir-faire.
Des stages sous la houlette de l’ancien entraîneur de l’équipe nationale et formateur agréé par l’AIBA, Mohamed Rais en compagnie d’Abdallah Oudghiri (formateur national agréé) et Mohamed Mesbahi, ancien champion. Ce dernier supervisera le côté technique de ces concentrations, alors que les deux premiers animeront une série de cours et débats autour de la pratique. Une formation qui a déjà débuté à Marrakech (Ligue du Sud du 13 au 16 décembre) et qui se déroule actuellement à Fès (Ligue du Centre nord du 21 au 24 décembre) puis à Casablanca (Ligue de la Chaouia du 28 au 30 décembre) pour prendre fin à Oujda (Ligue de l’Oriental du 4 au 7 janvier). Contacté par ALM, Mohamed Rais a expliqué que ces stages ambitionnent d’informer et de former les entraîneurs des clubs sur les changements qui ont touché la pratique et pour améliorer leurs méthodes de travail. «C’est aussi un stage pour encourager la généralisation de la pratique par la création d’écoles qui travaillent selon des normes internationales», a-t-il fait savoir. Et d’ajouter: «On essayera d’impliquer davantage pugilistes et entraîneurs dans une approche qui peut leur être bénéfique tout en améliorant leur situation sociale. L’AIBA préconise de lancer des rencontres professionnelles de boxe à partir de 2010 pour les boxeurs amateurs et ce dans un but de promotion sociale. Cette évolution concernera cinq catégories sur un total de onze qui constituent les différents poids de la boxe». Et ce n’est pas la seule raison, ajoute M. Rais, qui a rapporté qu’à partir de 2010, l’AIBA compte modifier le temps et le nombre des rounds pour les prochains championnats du monde, Jeux olympiques et différentes compétitions internationales. Au lieu des quatre rounds actuels avec deux minutes chacun, les combats se dérouleront en trois rounds de trois minutes. «On a besoin de revoir la progression et le dosage des entraînements. On doit aussi modifier nos séances d’entraînement pour que nos pugilistes soient prêts pour les rendez-vous internationaux», a conclu M. Rais.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *