Ces Marocains d’Amérique

Mohamed Khadraoui, un Marocain âgé de 18 ans s’est imposé en très peu de temps comme l’athlète champion du cross-country, en remportant son premier titre de champion de l’Etat du New Jersey. Arrivé dans le pays de l’Oncle Sam il y a à peine trois ans, ce jeune est considéré déjà comme l’un des meilleurs athlètes de tout le pays, écrit le New York Times dans un article sur les jeunes athlètes africains qui s’illustrent aux Etats-Unis. «Je travaille très dur….et j’ai couru jusqu’à 80 miles (plus de 128 km) par semaine durant l’été», a indiqué Mohamed Khadraoui. Les entraîneurs de ce jeune athlète l’appellent « Le faucon » pour ses performances sur les pistes, indique le journal. Le New York Times cite également l’exemple d’un autre Marocain, Mohamed Trafeh, installé en Californie, et qui s’est, lui-aussi, imposé comme le meilleur coureur de l’Etat. Trafeh, qui est arrivé aux Etats-Unis en 1999 rappelle comment il a été battu lors de sa première course et comment il est arrivé à améliorer ses performances grâce à un entraînement assidu, «Je cours douze fois par semaine alors que mes camarades de l’équipe s’entraînent cinq fois par semaine», fait-il remarquer. Le quotidien note également qu’un nombre croissant d’athlètes africains se sont distingués surtout en cross country, rendant les compétitions, comme le soulignent les entraîneurs, plus attrayantes et motivant les autres membres des équipes scolaires à s’entraîner davantage et à améliorer leurs performances. Ces coureurs venus d’ailleurs ont également contribué à rendre plus tolérants les adolescents américains vis-à-vis des différences culturelles, ajoute le journal.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *