Chan Maroc 2018 : Jamal Sellami confiant

Chan Maroc 2018 : Jamal Sellami confiant

L’entraîneur national souligne que le CHAN constitue une «belle vitrine» pour les joueurs locaux et une occasion de s’ouvrir les portes du professionnalisme.

Le Maroc organise du 13 janvier au 4 février la cinquième édition du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN 2018). Le CHAN 2018 devait initialement avoir lieu au Kenya. La Confédération africaine de football (CAF) avait mis un terme au léger doute qui planait sur le nom du pays hôte du CHAN 2018 après avoir retiré l’organisation au Kenya. Fort de ses atouts en termes d’infrastructure, c’est bien le Maroc qui accueillera cette compétition réservée aux joueurs locaux.

L’occasion se présente donc à Jamal Sellami et ses poulains de remporter ce titre à domicile. D’ailleurs, le directeur technique a bien précisé que le Onze national aspire à entamer l’année par un nouvel exploit pour le football marocain.

«L’année 2017 a témoigné du grand réveil du football marocain et son retour sur le devant de la scène continentale et internationale suite aux performances de l’équipe nationale et du WAC de Casablanca», a indiqué Sellami dans un entretien à la MAP, faisant observer que le CHAN constitue une «belle vitrine» pour les joueurs évoluant aux championnats locaux pour exposer leur talent et s’ouvrir les portes du professionnalisme.

Le technicien national a, par ailleurs, précisé que «loin de mettre la pression sur les joueurs, la qualification au Mondial-2018 en Russie et le sacre du WAC en Ligue des Champions constituent une motivation pour les joueurs afin de s’appliquer au maximum et garnir le palmarès des exploits par un nouveau sacre».

Sellami s’est ensuite arrêté sur les conditions «difficiles» qui ont entouré la participation de la sélection marocaine des joueurs locaux aux précédentes éditions et les nouveautés que peut apporter l’organisation de cette cinquième édition au Royaume. «Disputer cette compétition en Afrique subsaharienne est accompagné de plusieurs difficultés en rapport avec le climat et les infrastructures», a expliqué le coach national, soulignant que suite à la décision de la CAF de désigner le Maroc pour abriter le CHAN, en remplacement du Kenya, les joueurs et le staff nationaux sont motivés et conscients de la responsabilité qu’ils doivent assumer avec brio pour écrire une nouvelle page de l’histoire footballistique nationale. En perspective de cette compétition, l’ex-joueur du Raja de Casablanca a fait savoir que les préparatifs se déroulent dans de «très bonnes conditions» déplorant, cependant, les blessures de dernière minute, de certains éléments clés de l’équipe, en l’occurrence les attaquants du DHJ, Hamid Ahadad, et du WAC, Mohamad Onajem. En revanche, souligne Sellami, les remplaçants ont été minutieusement choisis pour compenser ces absences en vue de répondre aux normes d’homogénéité, de cohésion et de complémentarité qui font la force d’une équipe. Sellami avait déjà dévoilé la liste finale des 23 joueurs qui représenteront le Maroc au CHAN-2018, qui se déroulera dans les villes de Tanger, Casablanca, Marrakech et Agadir. Les nationaux entameront l’aventure face à la Mauritanie samedi prochain en match d’ouverture, avant d’affronter la Guinée (mercredi 17 janvier). Le dernier match du groupe opposera les Lions de l’Atlas au Soudan le 21 janvier.

Rappelons que le Maroc sera à sa quatrième participation. Durant ce championnat, le Onze national n’est jamais parvenu à marquer de son empreinte le championnat ni même à obtenir un bon classement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *