Echauffourée à Kénitra

Le coup de théâtre de la 7ème journée du championnat national de basket-ball provient de Kénitra qui a abrité la rencontre KAC/RSB. Alors qu’il ne restait que 15 secondes à jouer, le joueur local Adil Maziki a agressé l’arbitre de la partie, l’international Abdelilah Chlif et un dirigeant de la Renaissance sportive de Berkane. N’était l’intervention des membres du service d’ordre qui ont arrêté le mis en cause, cette échauffourée aurait tournée autrement. Le membre blessé a été conduit à l’hôpital souffrant d’une importante hémorragie au visage. Après une interruption qui a duré plus d’une quinzaine de minutes, la rencontre a repris avec une faute technique et disqualifiante sifflée contre Adil Maziki au profit des visiteurs. Autrement dit, en commettant une infraction relativement grave et anti-sportive, le joueur du KAC a été expulsé. En revanche, la RSB a bénéficié de deux lancers francs en plus de la balle en touche pour terminer la partie en sa faveur sur la marque de 69-74. A signaler que la comité des visiteurs a fourni un certificat médico-légal à la police en vue d’une éventuelle poursuite judiciaire contre AdilMaziki pour coups et blessures. Celui-ci a déjà fait l’objet d’une suspension d’une année de la part de l’instance fédérale après avoir commis le même acte agressif contre un arbitre à Safi. Le match au sommet de cette journée, qui a eu lieu à Fès, a connu un chassé-croisé à couper le souffle entre le MAS et le RCA. Cependant, les dernières minutes ont été fatales aux locaux qui ont confondu vitesse et précipitation ce qui a profité aux hommes de Mustapha Tazaroualet qui se sont emparés d’une victoire très précieuse. C’est en tout cas le genre de victoire qui prouve que ce Raja ferait un candidat crédible au sacre final cette saison. C’est une victoire difficile que le WAC a cueillie sur son terrain face au CODM samedi après-midi. Un succès sans éclat ni grandes phrases tant la rencontre a été longtemps fermée à clé. Dès l’entame, ce sont les visiteurs qui ont ouvert la marque par le biais du jeune Badr Guermati puis par Othmane Benhammi (0-4). Cette marque a duré 5 bonnes minutes durant lesquelles la formation du WAC était en mal d’une solution offensive. Ce n’est que vers la dernière moitié du premier quart que la machine wydadie a retrouvé la brèche vers la panier pour clôturer ce premier set par 14-5. Lors du second quart-temps les hommes du coach meknasi Mohammed Raïs (remplaçant de Mozona, limogé) ont subi la loi des co-équipiers de Ayadi pour conclure cette première période sur le score de 36-20. Après le repos, l’ex-Wydadi Aït Aziz, recruté cette saison par le CODM, a dominé toutes les balles aériennes que ce soit en défense ou en attaque, ce qui a en outre permis au visiteurs de faire jeu égal au Wydadis (55-40) à l’issue de ce troisième quart-temps. Lors de la dernière période, les hommes du coach Raïs allaient imprimer un rythme endiablé à ce match. Mais même dans un jeu hyper-offensif, le WAC allait tenir le coup quasiment jusqu’au bout grâce notamment de la belle adresse de Karim Ayadi, auteur d’un bon match, et à l’intelligence de Mourad Fenjaoui qui a réussi plusieurs passes décisives. Le manque de sang-froid des visiteurs les a en quelque sorte poussé à commettre 5 fautes personnelles synonymes d’expulsions respectives d’Anouar Guerouati et Matoubi. A ce moment, Zangui et consorts ont su gérer le reste de la partie pour sortir victorieux bien que difficilement sur la marque de 73-63. En dépit de quelques bévues, l’arbitrage du duo Samir Abaakil et Benaïssa Bencherif était bon dans l’ensemble. A Rabat, le TSC s’est réveillé au détriment du FUS (87-90). Une victoire tant attendue par le public des tabagistes. A l’opposé, la défaite des hommes de Rachid Yatribi ne diminue en rien la valeur de cette formation très connue pour sa régularité et sa constance. Le revers de ce week-end va permettre au staff rbati de combler certaine lacunes tactiques que ce soit en défense ou en attaque. Malgré le changement du coach Saïd Soud par Nizar Misbah, l’équipe du Détroit a enregistré une cuisante défaite face à l’ASS. Cette dernière, qualifiée par les observateurs de la grosse balle orange de grande révélation de la saison, ne fait que confirmer sa détermination à jouer les grands rôles en championnat. Cette partie s’est terminée sur le score de 45-59.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *