Éliminatoires-JO 2008 : Les lionceaux s’inclinent devant les Camerounais

Éliminatoires-JO 2008 : Les lionceaux s’inclinent devant les Camerounais

En match comptant pour la 3è journée des éliminatoires de la zone Afrique des Jeux olympiques 2008 à Pékin, l’équipe de football a perdu par 2 buts à 1 face au Cameroun.
A Garoua, le climat était très sec. Les Marocains n’ont pas pu effectuer un match de préparation. Tout se jouait en faveur des Camerounais.
L’entraîneur olympique, Fathi Jamal, a choisi les joueurs suivants pour affronter les Camerounais. Il s’agit de Bourkadi au poste de gardien, Benzouine, Salah Eddine Sbaï en défense, au plus des joueurs du milIeu Rabeh et Benzoukane. Sur la liste figuraient aussi les joueurs Albounadi, Al Hamdani, Harmach et Chihi qui ont constitué le front du milieu. Au duo Nabil Al Azhar et Abdsalam Benjelloun a été confiée l’attaque.
Lors du match, Adil Chihi a ouvert le score pour le Onze national dès la 18è minute. Devant la ténacité de l’équipe du Cameroun, la pression des Marocains a baissé, laissant aux hôtes la possibilité d’approcher la cage de Bourkadi. C’est alors qu’Aurélien Chedjou (qui évolue au club français Le Havre) a profité d’une balle qui s’est échappée au gardien olympique Bourkadi pour  inscrire le but d’égalisation à la 24è minute du jeu. Onze minutes après, le joueur du championnat hollandais, Marc Mboua a inscrit le but de la victoire pour les locaux à la 35ème de la rencontre.
Pour se rattraper et égaliser, Fathi Jamal a donc effectué quelques changements au cours de ce mach, il a introduit Al Aamrani à la place de Albounadi, Khalid Sabaï a remplacé Al Hamdani et Bezoukane a été remplacé par Ibrahim Al Bahri.
Grâce à la technicité de ses attaquants, l’équipe marocaine est parvenue à plusieurs reprises à inquiéter la défense adverse. Les premières véritables alertes sont venues de Benjelloun, puis Al Azhar, Al Bahri et de Salaheddine Sbaï mais le ballon passait à côté sans déranger les filets du gardien Camerounais. Encore une fois, surgit un autre épisode des injustices de l’arbitrage africain, comme dans l’édition guinéenne. Le Maroc en souffre depuis toujours. Ces injustices incarnées par l’arbitre soudanais, Khaled Abderrahman qui a brandi une carte jaune au gardien camerounais, au lieu d’une rouge lorsque ce dernier a touché le ballon avec sa main pour l’éloigner de sa cage. Puis après, toutes les décisions de l’arbitre soudanais étaient pour la plupart du temps en faveur des Camerounais. Le match s’est alors soldé par 2-1 en faveur des camerounais. L’équipe olympique marocaine, qui évolue dans le groupe C, a perdu  son pôle positionnement de  son groupe, avec le Botswana, la Guinée et le Cameroun, cet échec  dur rend la voie vers les JO-2008 un peu difficile, encore longue et parsemée d’embûches.
Le Maroc n’a toujours pas raté ses chances de se qualifier aux Jeux olympiques de Pékin 2008. Il faut faire en sorte de battre les Camerounais une fois au Maroc.                   

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *