Finale de la Coupe du Trône / WAF-RSB : Qui aura le dernier mot ?

Finale de la Coupe du Trône / WAF-RSB : Qui aura le dernier mot ?

Dès les premiers tours de la Coupe du Trône, le public a assisté à de nombreuses surprises.

Tour à tour, les formations les plus aguerries sont passées à la trappe à commencer par l’AS FAR disqualifiée par l’Ittihad Zemmouri de Khemisset et suivie du MAT, HUSA, FUS, OCS et le champion du Maroc en titre l’IRT. Mais il y a pris goût. Cette compétition regorge souvent de résultats imprévisibles. Cependant, la surprise a été cette fois plus grande suscitant l’étonnement des aficionados du ballon rond national. Personne n’avaient parié sur l’identité des équipes qualifiées à la finale. Si sur la Renaissance de Berkane certains auraient misé, personne en revanche n’aurait parié un kopeck sur le Widad de Fès, pensionnaire de la deuxième division. C’est cela qui fait tout le charme de cette prestigieuse compétition qui met sur le même pied d’égalité l’ensemble des clubs marocains.

Ainsi, ce dimanche, les yeux seront rivés sur le complexe Moulay Abdellah de Rabat pour suivre la finale de la Coupe du Trône opposant le WAF à la RSB. Ces deux formations aux styles de jeu diamétralement opposés, ne seront pas à leur première confrontation. En se référant à l’historique, elles se sont croisées à neuf reprises. Les Berkanais ont un léger avantage grâce à leurs 4 victoires. Les Fassis, eux, sont imposés à trois reprises.

Qu’à cela ne tienne, la finale de la Coupe du Trône possède ses propres spécificités. Pour en arriver là, les hommes de Mounir Jaaouani se sont défaits de l’Ittihad de Touarga, de l’OCK, du DHJ et enfin du Wydad de Casablanca en demi-finale.

Le WAF, lui, auteur d’une véritable épopée, a eu un parcours plus long en raison de sa participation dès le tour préliminaire. Sa première victime fut le Moghreb de Fès. Par la suite, l’Ittihad Sidi Kacem, l’Olympic Dchira, le Stade Marocain et le Raja de Casablanca ont été accrochés à son tableau de chasse.

Le WAF fait partie des clubs marocains n’ayant jamais remporté un seul titre, que ce soit le Championnat du Maroc, ou la Coupe du Trône. Son meilleur classement obtenu en Championnat du Maroc est une dixième place en 2010.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *