Formule 1 : McLaren et Ferrari règlent leurs comptes

Le grand prix de Formule un de Hongie s’annonce des plus chauds ce week-end. McLaren et Ferrari continuent d’attiser les hostilités en se préparant pour l’affront.
L’Espagnol McLaren, Fernando Alonso, double champion du monde en titre, est sur un trend à la hausse depuis sa victoire allemande. De fait, il ne compte plus que deux points de retard sur son coéquipier, Lewis Hamilton, le Britannique de 22 ans qui fait son baptême des circuits F1 cette saison.
Pour sa part, Alonso a ses chances de se positionner à la tête du classement. Une première depuis avril dernier sur le circuit où il avait signé sa première victoire en Grand Prix, avec Renault en 2003.
Ainsi, Alonso compte se surpasser pour semer Hamilton et les Ferrari sur l’une des plus lentes pistes du programme.
Autre point crucial. Les férus de F1 suivront de très près la lutte entre l’Espagnol et Felipe Massa  sur sa Ferrari. Surtout après le bras de fer au Nürburgring, lorsque leurs voitures s’étaient heurtées quand Alonso avait depassé Massa en phase finale.
D’ailleurs, jeudi, le champion des McLaren-Mercedes était absent de la conférence de presse officielle en prélude au circuit de Hongrie.
«McLaren-Mercedes a demandé à ce qu’Alonso ne vienne pas et la réclamation a été acceptée», a déclaré à l’AFP un porte-parole de la Fédération  internationale de l’automobile (FIA) sans donner plus de détails.
Ces évenements viennent à un tournant où ce que le milieu sportif a baptisé « la bataille sportivo-juridique » avait atteint son pic, et dans laquelle l’écurie McLaren-Mercedes s’est pris les crochets dans une affaire où Ferrari l’accusait d’espionnage dans ses écuries.
Les braises se sont ravivées lorque le conseil mondial de la FIA a refusé le 26 juillet de sanctionner McLaren pour « faute de preuves ».
Et jeudi, le patron de McLaren-Mercedes, Ron Dennis ,est sorti de sa légendaire réserve pour s’en  prendre directement à Ferrari et  l’accuser de vouloir «tirer profit» de  l’affaire pour le Championnat.
Selon Dennis, Ferrari aurait tout fait pour «accentuer le mal fait à McLaren, en espérant sans  nul doute en tirer profit au Championnat du monde», a-t- il accusé dans une  longue lettre de cinq pages, datée de mercredi mais rendue publique jeudi, au  président de l’Automobile club d’Italie, Luigi Macaluso.
«Nous pensons que les communiqués de presse de Ferrari, les fuites dans la  presse italienne ainsi que les récents évènements font du mal à la Formule 1 autant qu’à McLaren», poursuit Dennis.
Ferrari compte 27 points d’avance sur McLaren au championnat. L’écurie anglaise est soupçonnée d’espionnage au détriment de sa rivale. McLaren a en effet eu en sa possession des documents confidentiels sur les monoplaces italiennes, mais affirme n’en avoir tiré aucun avantage.
Hamilton, qui avait terminé les neuf premières courses de la saison sur le podium avant de devoir se contenter d’une neuvième place en Allemagne, fera son maximum pour conserver la tête du classement.
«Nous avons autant de chances que n’importe qui sur cette course», a commenté le jeune Britannique.
«Nous avons une bonne voiture et il est important que je parte avec l’esprit clair et une approche normale. Il n’y a aucune raison pour que nous ne gagnions pas ici.»
Le Finlandais Kimi Räikkönen, le deuxième pilote Ferrari qui s’était imposé en Hongrie en 2005 avec McLaren, a besoin d’une nouvelle victoire pour revenir au classement après son abandon au Nürburgring, qui le place à 18 points du leader.
Le Britannique Jenson Button, qui avait signé la première victoire de l’écurie Honda l’an passé sur le Hungaroring, se contenterait cette fois de finir dans les points. Le pilote Honda a marqué un seul point cette saison et une huitième place serait déjà quelque chose.
Ce week-end, il restera à savoir si cette course sera plus une bataille comme les autres batailles de F1, ou si elle sera plus une rixe ébauchée devant le conseil mondial de la FIA et qui tournera en règlement de comptes sur le circuit hongrois.

Meriem Allam (avec agences)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *