France-Portugal : tout pour la finale

France-Portugal : tout pour la finale

Peu de personnes auraient pu hasarder un tel pronostic: la France que les observateurs qualifiaient d’équipe «vieille et usée» est désormais un sérieux prétendant au titre mondial, tant ses joueurs ont impressionné par leur maîtrise et leur entente collective en deux matches. Le Portugal, quant à lui, impressionne et atteint, pour la première fois en 40 ans, le dernier carré de la compétition mondiale. Il faut dire que Scolari est un maître tacticien tant il semble instaurer, au sein de la sélection lusitanienne, un climat de confiance.
Le combat de cette demi-finale et la victoire reposeront sans doute sur le milieu de terrain, véritable point fort des Bleus qui font transiter chaque ballon par Zidane et Vieira, puis Ribéry, pour lancer sur orbite la fusée Henry. Conscients de l’enjeu, les Portugais pourront compter sur le retour de Deco, excellent depuis le début du mondial, mais aussi sur des titulaires aussi doués que Maniche ou Costinha (également de retour de suspension). Leur solution sera-t-elle de durcir le jeu, comme ils ont si bien su le faire face aux Pays-Bas en 8ème de finale ? L’équipe de France est avertie et devra garder un calme absolu, sans quoi les 6 joueurs français sous la menace d’une suspension pour un 2ème carton jaune pourraient être privés d’une hypothétique finale.
Les Bleus ont aussi laissé paraître une certaine fragilité sur les ailes. Fragilité que le Brésil n’a pas su exploiter au tour précédent. Les coéquipiers de Cristiano Ronaldo et de Figo,eux, ne comptent certainement par commettre la même erreur. Le duel entre Zidane et Deco sera sans doute spectaculaire et décisif. Toutefois, le meneur de jeu tricolore est sous la menace d’un second carton jaune, et s’il prenait envie à l’arbitre uruguayen Jorge Larrionda de le sanctionner, il le mettrait immédiatement à la retraite… chose que les Espagnols n’ont pas réussi à faire en 8ème de finale.
Les statistiques sont néanmoins en faveur des Français qui ont éliminé à deux reprises les Lusitaniens (en 1984 et 2000) lors des dernières confrontations. Fort de cet ascendant psychologique et partant légèrement favoris dans les pronostics, Raymond Domenech et les siens affronteront à Münich une équipe portugaise qui fera tout son possible afin d’atteindre pour la première fois de son histoire une finale de coupe du monde.
Et même si plusieurs joueurs évoluent durant la saison au sein des mêmes clubs (Pauleta, Landreau et Dhorasoo au Paris Saint Germain, Gallas, Ricardo Carvalho et Maniche à Chelsea…), ce détail ne sera pas pris en considération par des Portugais tournés vers l’avenir et n’hésitant pas à charger un coéquipier face à un arbitre (tel Ronaldo face à Ronney en quart de finale).
Il reste le fait que les deux équipes sont composées d’individualités fortes, menées par des joueurs d’exception et parfaitement organisées, ce qui promet une demi-finale de toute beauté, dans le magnifique stade de l’Allianz-Arena.

Othman El Maanouni

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *