GNFE 1 : Le Fath de Rabat a failli réaliser sa première victoire de la saison

GNFE 1 : Le Fath de Rabat a failli réaliser sa première victoire de la saison

La rencontre du Mouloudia face au Fath de Rabat fut marquée par la prestation d’un arbitrage brillant dans un registre de contre-performances. Ni le banc de touche rbati ni celui des locaux n’ont épargné un Bouhazma dans un jour sans.Sur le plan technique, la partie fut moyenne avec une mi-temps pour chaque équipe. La première fut à l’avantage du FUS qui n’a pas tardé à manifester ses velléités offensives en mettant en pointe deux attaquants, Bakhouche et Saïdi. Durant plus de vingt minutes, le FUS a fait cavalier seul. Ses infiltrations sur le flanc droit et ses combines parfaitement réussies sur le flanc gauche ont semé la panique dans une défense qui n’a su se ressaisir qu’après coups. La faute commise sur Saïdi à la 10ème, juste sur la ligne du carré des dix huit mètres a dévoilé les limites d’une défense axiale aux abois. La combine assumée par Ziati et Elkhaliqui a mis à nu la fragilité d’une organisation défensive locale qui n’a pu suivre l’action qu’en simple spectatrice. Heureusement pour elle, la reprise instantanée de Saïdi est passée juste à coté du montant gauche. Le coup de massue eut lieu à la 25ème lorsque Saadi exploita une série de fautes au niveau de l’emplacement et de la couverture pour servir un Fanoune libre de tout marquage. Il n’avait qu’à mettre le ballon au fond des bois. Une joie intense pour une équipe qui n’a pas encore goûté à la victoire au cours de cette saison.
C’était le tournant du match du moment que l’entraîneur local Aziz Kerkache opéra les changements nécessaires pour relancer la partie en privilégiant l’attaque à outrance. Commença alors le travail de remise à niveau de Mazini et Labhije. Le premier se chargea de réorganiser le milieu de terrain alors que le second entama ses séries de jeux de jambe pour démystifier ses vis-à-vis et servir en profondeur Dialo et Melhaoui. Un effort qui n’a rien donné au cours de la première période. La seconde partie fut, cette fois-ci, à l’avantage du Mouloudia qui a bénéficié du choix tactique du FUS qui s’est replié pour préserver son avantage. C’était la bévue qu’il ne fallait pas commettre devant une équipe en quête d’égalisation. La rentrée de Khouyi et de Hichem Karim permet à Mazini d’égaliser sur un penalty à la 87ème. C’est sur un mouvement collectif bien orchestré par Khouyi que Mazini s’est présenté seul devant le gardien Bellaghmiri qui l’a fautivement arrêté. C’était le penalty indiscutable qui allait permettre aux Oujdis d’éviter une défaite à domicile.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *