Italie : Zlatan Ibrahimovic et Wesley Sneijder, les deux dernières stars

Italie : Zlatan Ibrahimovic et Wesley Sneijder, les deux dernières stars

Derrière les deux dernières stars mondiales du Championnat d’Italie qui débutera samedi, Zlatan Ibrahimovic (AC Milan) et Wesley Sneijder (Inter Milan), des «fuoriclasse» en herbe chercheront à se faire un nom, à commencer par l’Uruguayen de Naples, Edinson Cavani. Finis les duels Platini-Maradona (années 1980), Van Basten-Baggio (années 1990) ou Zidane-Shevchenko (années 2000), les meilleurs joueurs de la planète ont déserté la Serie A et portent désormais les couleurs de clubs anglais ou espagnols, bien plus riches et compétitifs, et même allemands (Arjen Robben et Franck Ribéry au Bayern Munich). Samuel Eto’o, joueur du calibre d’«Ibra» et «Wes», est parti jouer dans le championnat de Russie avec Anzhi Makhachkala. Mais il reste Cavani. Avec son visage d’ange et ses buts de 35m, la nouvelle idole du Napoli, qui attend un nouveau Maradona depuis une vingtaine d’années, est le principal candidat à la béatification au pays du Calcio. S’il confirme sa saison tonitruante, 26 buts dont plusieurs légendaires et décisifs, il sera l’une des principales attractions du Championnat. Derrière Cavani, d’autres joueurs cherchent la confirmation. Dans la défense centrale de l’AC Milan, le Brésilien Thiago Silva, un des meilleurs «rossoneri» de la saison dernière, entend prouver qu’il est bien l’héritier annoncé de Lucio en équipe du Brésil, et le Français Philippe Mexès, qui a changé de dimension après sept saisons à l’AS Rome, vient pour montrer qu’il peut succéder à Alessandro Nesta, qui joue probablement sa dernière saison. Derrière ces joueurs confirmés, qui n’attendent plus que d’entrer dans le Gotha mondial, beaucoup de nouveaux arrivants viennent chercher la gloire, comme le remplaçant d’Eto’o, qu’il s’appelle Diego Forlan ou Carlos Tevez. L’Inter a aussi misé sur le meneur de jeu argentin de Velez, Ricky Alvarez (23 ans), la Juventus Turin sur le prometteur milieu chilien Arturo Vidal (Bayer Leverkusen), et la Roma sur le jeune Espagnol Bojan Krkic. La louve à l’américaine, depuis l’arrivée aux commandes du milliardaire Thomas DiBenedetto, venu de Boston, a multiplié les paris risqués. Elle a confié sa relance à l’entraîneur Luis Enrique et à l’attaquant Bojan Krkic, tous deux garantis FC Barcelone, mais qui viennent de l’équipe réserve du Barça, et non de celle championne d’Europe. Sa grande rivale, la Lazio, a misé sur des joueurs confirmés, et son duo d’attaque Miroslav Klose-Djibril Cissé est très séduisant. «Djib», qui a réussi un doublé en Europa League, est déjà l’idole des tifosi. Le champion du monde brésilien des moins de 20 ans, Danilo, arrive lui à l’Udinese. Le club qui a lancé Alexis Sanchez, arrivé cet été au Barça, tente un nouveau pari avec un jeune Sud-américain. Il reste enfin Alessandro Del Piero (36 ans) et Francesco Totti (34 ans), qui commencent à se faire vieux et n’ont plus l’aura de 2006, quand ils caressaient le ballon sur le toit du monde. «Alè» est parti pour rendre encore quelques services à la Juventus, un rôle également destiné au «roi de Rome», que Luis Enrique ne voit a priori pas comme titulaire, ce qui a provoqué un séisme à la Roma. Un autre champion du monde, Andrea Pirlo a lui tenté le pari de la Juve, après dix ans au Milan.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *